Publicité

Eau en bouteille illégalement filtrée : est-ce risqué pour la santé ?

Une enquête menée par Le Monde et la cellule investigation de Radio France note que des industriels, dont Nestlé, ont filtré illégalement de l’eau minérale en bouteille depuis “de nombreuses années” et l'aurait dissimulé. Un tiers des marques en France seraient concernées, dont Perrier Vittel, Hépar et Contrex. On vous explique.

Réalisée par Le Monde et la cellule investigation de Radio France, cette enquête menée pendant plusieurs mois se penche sur les traitements de filtrage subis par des eaux en bouteille de Nestlé Waters. Le groupe, numéro 1 mondial de l’eau minérale, reconnaît avoir utilisé des traitements d’ultraviolets et de filtres à charbon sur certaines de ses eaux. L’entreprise justifie ce choix auprès des Échos, avant la publication de l’enquête, en disant avoir “enfreint la réglementation pour maintenir la sécurité de ses eaux”.

Comme le rappellent les journalistes du Monde et de la cellule investigation de Radio France, trois types d’eaux conditionnées sont définis par le code de la santé publique :

Selon la réglementation, “les eaux minérales naturelles et les eaux de source sont obligatoirement des eaux souterraines, microbiologiquement saines, qui doivent être tenues à l’abri de tout risque de pollution”. Aussi, le texte précise que “ces eaux ne peuvent faire l’objet que de quelques traitements autorisés par la réglementation (séparation des constituants naturellement présents tels que le fer ou le soufre, notamment), la désinfection de l’eau étant interdite”. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite