Publicité

Eaux en bouteilles : des entreprises ont filtré illégalement des eaux minérales pour dissimuler une contamination

Adobe Stock
Adobe Stock

D’après une enquête menée par Le Monde et la cellule investigation de Radio France, plusieurs producteurs d’eaux en bouteille - dont le groupe Nestlé - auraient utilisé pendant des années des systèmes de filtration illégaux afin de purifier leurs sources d'approvisionnement contaminées. Parmi les marques concernées, on retrouve Vittel, Contrex ou encore Perrier.

Un nouveau scandale touche le secteur des eaux en bouteilles. Après la sortie de l’étude sur la présence de particules de plastique dans les eaux minérales, des révélations touchent désormais à la contamination des eaux qui auraient été dissimulées par les industriels. Réalisée par les journalistes du Monde et la cellule investigation de Radio France, cette enquête démontre que plusieurs producteurs d’eaux minérales ont caché au grand public que les sources utilisées pour remplir les bouteilles étaient contaminées et ne respectaient pas les réglementations. Nestlé et d’autres producteurs d’eaux minérales comme le groupe Alma auraient en effet falsifié les résultats des tests en utilisant des systèmes de purification interdits pour continuer la mise en bouteille de l’eau. D’après l’enquête, près de 30 % des marques seraient concernées et en particulier celles du groupe suisse.

Pourquoi l’eau en bouteille n’est pas si “pure”

Depuis 2020, date de l'ouverture d’une enquête de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), plusieurs marques d’eaux minérales...

Cliquez ici pour voir la suite


À lire aussi :

Toutes les eaux aromatisées ne sont pas faibles en sucre : une diététicienne lance un avertissement !
Ces marques de bouteilles d'eau à éviter pour votre santé
5 eaux super désaltérantes pour cet été