EN IMAGES - Ed Harris fête ses 70 ans : retour sur la carrière de l'acteur

Virginie Guichaoua
·8 min de lecture
Photo by Samuel de Roman/Getty Images
Photo by Samuel de Roman/Getty Images

Happy Birthday ! L’acteur Ed Harris fête, ce 28 novembre 2020, ses 70 ans. À l’occasion de son anniversaire, retour sur le parcours de cette “gueule" de cinéma qui, tout au long de sa carrière, a collectionné à merveille les rôles de shérif, de policier ou encore militaire.

Il est marié depuis 37 ans avec la même personne

Ed Harris est définitivement l’homme d’une seule femme. Marié depuis l’année 1983 à Amy Monagan - actrice tout comme lui - cette dernière a remporté en 1990 un Golden Globe et a été nominée pour l'Oscar de la Meilleure actrice dans un second rôle en 1985 pour Twice in a Lifetime. Ensemble, le couple a donné naissance à une fille, Dolores Harris, aujourd’hui âgée de 27 ans. Véritable soutien dans sa vie, cette dernière est, comme le dit le comédien lui-même, son pilier qui lui apporte l’équilibre dont il a besoin dans son métier. “Je suis un homme extrêmement chanceux. Au mois de novembre, je fêterai mes vingt-cinq ans de mariage avec mon épouse. Son amour, son soutien, son encouragement et sa passion pour la vérité m'apportent une stabilité constante, la joie et m'inspirent tous les jours”, avait ainsi rendu hommage en 2008 l’acteur à la femme de sa vie lorsque celui-ci avait été mis à l’honneur au Festival de Deauville.

Ed Harris
Photo by Bruce Glikas/FilmMagic

À la soixantaine, il a enfin décroché son étoile à Hollywood

Mieux vaut tard que jamais. C’est en 2015 à l’âge de 64 ans que Ed Harris a enfin reçu la consécration ultime en décrochant son étoile sur le célèbre Hollywood Walk of Fame.

VIDÉO - Michael Madsen, première star à obtenir l'étoile sur le Walk of Fame depuis la pandémie

Une distinction qui venait récompenser 40 ans de carrière, et qui a fait le bonheur du principal intéressé venu ce jour-là en famille accompagné de sa mère, de sa femme et de sa fille. “Jouer a toujours été une source de profonde satisfaction et de sens pour moi. Alors je vous remercie d’avoir reconnu que j’ai essayé de bien le faire, du moins jusqu'à présent”, a remercié le comédien de A History of Violence en devenant la 2,546ème étoile du célèbre boulevard.

Ed Harris
Photo by Alberto E. Rodriguez/Getty Images

La mauvaise blague que James Cameron lui a fait

En 1989, l’acteur est engagé par James Cameron pour son film Abyss dont l’intrigue se passe au fond des océans. Pour tenter d’obtenir le plus de réalisme possible, le réalisateur d’Avatar n’hésite alors pas à le pousser dans ses retranchements, quitte à jouer avec sa vie… Lors d'une scène dans laquelle son personnage doit suffoquer sous l'eau par manque d'oxygène, le metteur en scène a tout simplement décidé de réduire l'arrivée d'air de ce dernier pour plus d'authenticité ! Résultat : lorsque le comédien manque de suffoquer à l'écran, ceci n’est pas du tout simulé. Il était littéralement en train de manquer d’air ! Pas sûr que celui-ci garde un bon souvenir de cet éprouvant tournage.

Ed Harris
Copyright 20th Century Fox

Une affaire de famille

Décidément, Ed Harris est très famille. Comme dans Pollock, sa première réalisation en 2000, il avait tenu à offrir un rôle à son père, Bob Harris, dans son second long-métrage Appaloosa en 2008. Chanteur, membre du groupe des Ray Charles Singers, Bob L. Harris a été d'une importance cruciale dans la carrière de son fils, puisque c’est lui qui lui avait proposé de se pencher sur le biopic concernant le peintre abstrait Jackson Pollock qui lui vaudra une nomination aux Oscars. En 1996, le père et le fils avaient une fois encore eu l’occasion de collaborer dans le téléfilm Les Cavaliers de la mort en 1996.

Ed Harris, le réalisateur

Ed Harris a mis plusieurs années à accoucher du biopic Pollock, qui lui tenait particulièrement à cœur. “J’y ai travaillé pendant dix ans. Au départ, je me suis intéressé à Pollock pour sa peinture et pour l’histoire de sa vie, pas pour en faire un film. Et c’est devenu une obsession. Alors le film est devenu une évidence”, raconte la star qui verra ce premier effort salué par ses pairs. Huit ans après ce film qui couronné d’un certain succès, l’acteur-réalisateur signe Appaloosa, un western atypique adapté d'un roman de Robert B. Parker dans lequel il convie Viggo Mortensen. “Le choix de Viggo, que j'ai rencontré grâce à David Cronenberg dans A History of Violence, me semblait évident”, confie-t-il. “Ed est un grand comédien, de ceux auprès desquels on apprend quelque chose. Le découvrir en tant que réalisateur a achevé de me bluffer”, avait quant à lui affirmé l’Américano-danois.

Il a même poussé la chansonnette !

Décidément, Ed Harris est un artiste complet. Alors qu’il cherchait une musique qui puisse convenir à son second long-métrage, celui-ci s’est dit que ça ne serait peut-être pas mal qu’il l’imagine lui-même. “Un soir, tard, je me suis amusé à écrire les paroles d'une chanson, j'ai retouché. Un compositeur est venu y accoler une musique mais c'était, dans mon esprit, comme une roue de secours. Je n'avais aucune intention sérieuse dans la tête”, racontait ainsi la star à l’époque de la sorti de son film. “Une fois au mixage, quand on a mis la bande-son sur les images, on s'est rendu compte que ce titre que j'avais écrit collait parfaitement. Attention, ce n'est pas moi qui le dis, mais les gens qui étaient avec moi, autour de moi. Je me suis laissé faire et voilà comment j'ai commencé ma carrière de chanteur”, s’était amusé à raconter l’homme aux multiples casquettes.

Ed Harris
Photo by: Nathan Congleton/NBCU Photo Bank/NBCUniversal via Getty Images via Getty Images

Un homme d’action

Qu’on se le dise, la star n’est pas un adepte des réseaux sociaux. Véritable force de la nature qui aime plus que tout les activités au grand air, les nouvelles technologies la laissent de marbre comme elle le confiait en 2018 à Téléz.fr. “Je vais vous raconter une petite histoire ! Une petite histoire qui va vous faire comprendre ma relation avec la technologie ! Figurez-vous que je viens de passer plusieurs jours à la maison ! Il y avait les racines d’un sapin gigantesque qui était en train de foutre en l’air mon allée. Celle qui mène à mon garage. Toute cette allée est constituée de centaines de briques emboîtées les unes sur les autres. Il m’a fallu effectuer un travail de titan pour toutes les retirer, pour accéder ensuite aux racines, les couper, puis remettre une à une ces briques ! Vous savez quoi ? Aucun ordinateur n’aurait pu faire ça à ma place ! J’ajoute que j’y ai pris beaucoup de plaisir ! Faire travailler mes muscles, suer, en baver quoi, j’adore ! J’ai toujours été comme ça. Je préfère la vie en plein air que rester assis devant un ordinateur pour surfer sur le net ou envoyer des mails !”

Il a failli être footballeur professionnel

Avant de se consacrer au cinéma, Ed Harris a failli faire son chemin dans le sport professionnel, notamment dans le football américain. Doté de qualités physiques essentielles pour pratiquer ce sport, il est recruté par l'équipe de football de la Columbia University de New York à la fin de ses études en 1969, et deviendra par la suite capitaine de l'équipe des Tigers de Tenafly (New Jersey). Mais rapidement, le futur acteur comprend que sa voie n’est malgré tout pas là et abandonne alors cette activité. “J’étais assez doué. Mais j’ai compris un jour que ce ne serait pas suffisant pour passer pro”, confie celui qui se tournera dès lors vers l’art dramatique. “Il me fallait me sortir le sport de ma tête. Je cherchais quelque chose pour me concentrer. Ça a été le théâtre”.

Ce rôle qui ne lui plait plus du tout

Au casting de la série Westworld depuis maintenant trois saisons, le comédien en a visiblement par-dessus la tête de son personnage. S’il était enchanté au début d’incarner ce personnage clé à la fois troublant et mystérieux, il n’hésite désormais pas à dire qu’il ne se sent plus en phase avec ce rôle. “J'ai signé pour incarner l'Homme en Noir, je n'ai pas signé pour jouer l'Homme en Blanc. Ce n'était donc pas la saison la plus joyeuse pour moi, je dois le confesser”, déclarait-il à propos de la saison 3 de la saga, où il semble être allé sur les plateaux de tournage sans enthousiasme.

VIDÉO - Evan Rachel Wood obtient l'égalité des salaires sur Westworld :

“C'est dur de prendre du plaisir à jouer ce rôle, la faute aux origines du personnage qui sont en quelque sorte inexistantes, incertaines”, a fait savoir la star qui n’est pourtant pas du genre généralement à se plaindre publiquement. “Étant une personne qui adore faire du théâtre où je fais quelque chose de nouveau et de frais chaque soir, je connais à chaque fois l'arc complet de mon personnage. Mais ici, malheureusement, ce n'est pas le cas”. Les réalisateurs savent en tout cas désormais ce qu’il leur reste à faire pour garder la vedette dans leur show…