Publicité

Ehpad : après Orpea, le groupe Medicharme est visé par deux enquêtes administratives

Après la découverte de « difficultés au niveau opérationnel » au sein de Medicharme, le ministère des Solidarités et des Familles a annoncé que le groupe privé était visé par deux enquêtes administratives.

En avril 2022, une enquête réalisée par les inspections générales des finances et des affaires sociales confirmaient les défaillances de la société Orpea. Le rapport soulignait de graves dysfonctionnements au sein du groupe d’Ehpad, déjà mis en cause dans le livre intitulé « Les Fossoyeurs » du journaliste Victor Castanet. Ce dernier révélait des malversations financières et des mauvais traitements infligés aux personnes âgées.

Lire aussi >>  Ehpad : la majorité a-t-elle voulu étouffer le scandale Orpea ?

Les résultats attendus début 2024

C’est cette fois un autre groupe d’ Ehpad qui est dans le viseur. Ce vendredi 27 octobre, le ministère des Solidarités et des Familles a annoncé que le gouvernement avait décidé de diligenter deux enquêtes administratives contre le groupe privé Medicharme qui gère 43 établissements. Une décision qui fait suite aux vérifications effectuées auprès du groupe dans le cadre du plan de contrôle des 7 500 Ehpad français lancé en septembre. Des « difficultés au niveau opérationnel » de Medicharme ont ainsi été révélées, ainsi qu’une situation financière « dégradée » à cause « d’une augmentation des coûts et d’une faiblesse du taux d’occupation » des établissements.

Selon le communiqué du ministère des Solidarités, les enquêtes administratives ont été confiées à l’inspection générale des Finances (IGF) et à l’inspection générale Affaires sociales (Igas)....

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi