Elle arrête le sucre pendant 30 jours et témoigne de son expérience

Le sucre, cet ennemi caché… PARTOUT !

Avez-vous déjà pensé à limiter ou -carrément arrêter- tout type de sucre ne serait-ce que pendant une journée ? Selon les dernières recommandations de l’OMS, il faudrait se limiter à 25 grammes de sucre par jour, soit six cuillères à café… Or, cette préconisation est souvent largement dépassée. Arielle Carlderon, journaliste pour Buzzfeed, a tenté l’expérience sur 30 jours. Voici ce que vous devez savoir avant de vous lancer.

Arielle est une jeune femme d’une trentaine d’années. Il a quelques mois, elle a décidé de tenter l’expérience d’arrêter le sucre (sous toutes ses formes) pendant un mois entier. “Pour moi, le sucre est une drogue” explique-t-elle en plaisantant. Et pourtant, cette blague en dit long… À Bordeaux, une équipe de chercheurs du CNRS a tenté une expérience. Ils ont laissé à des rats le droit de choisir entre une dose de cocaïne et une dose de sucre. À chaque fois, les rongeurs se dirigeaient vers la boisson contentant du saccharose (sucre).


Sucres lents, sucres raffinés, sucres naturels… sucres cachés !

Avant de continuer, il faut savoir que les sucres ne se trouvent pas seulement dans les confiseries ou les gâteaux. En réalité, les sucres se cachent dans 74% des aliments industriels : pains, pâtes, riz, pizzas, sauces, assaisonnements… On parle plus souvent de “glucides”. Quand vous faites vos courses, n’hésitez pas à jeter un oeil au tableau au dos des emballages, vous risquez d’être surpris. D’ailleurs, connaissez vous la quantité de sucre que l’on trouve dans une simple canette de Coca-Cola ? Dix cuillères. Ce qui est bien au-delà de ce qui est recommandé, alors qu’il s’agit que d’une boisson…

Outre le fait d’être mauvais pour les dents, le sucre :

  • Contribue à une augmentation des risques de developper une maladie cardiaque
  • Augmente le risque de devenir obèse
  • Augmente le risque de faire de l’hypertension artérielle
  • Augmente le risque de souffrir de cholestérol


Pourquoi se lancer dans une telle “détox’ sucrée” ?

Actuellement, Arielle mange quasiment que des aliments complets, fait du sport six jours sur sept, ne boit pas d’alcool et essayer d’avoir un mode de vie sain. Il y a deux ans, la jeune femme, alors en surpoids, a décidé de suivre le programme Weight Watchers. Elle avait réussi à perdre 45 kilos. En préparant un semi-marathon, Arielle a consommé plus de sucres qu’habituellement. Cette modification lui a fait prendre quelques kilos mais l’a aussi fait souffrir d’importantes migraines, d’un manque d’énergie et d’une accumulation de petits rhumes. L’idée de commencer une diète pauvre en sucre lui est apparue comme une bonne idée pour l’exercer à réduire les sucres ajoutés, les faux sucre et les sucres cachés.


Arielle s’est d’ailleurs imposée quelques règles qu’elle dévoile à l’occasion d’un article bilan :

  • Ne pas manger de sucres ajoutés (alcool, miel, sirop d’agave, sirop d’érable…)
  • Manger seulement des sucres naturels présents dans les fruits ou les produits laitiers
  • Ne pas manger d’édulcorants artificiels
  • Ne pas dépasser cinq portions de fruits par jour

La vieille de débuter son premier jour de diète sans sucres, Arielle s’est conduit comme une véritable junkie s’offrant plein de gâteaux et de viennoiseries. “Je savais que ce n’était pas une bonne idée et mon comportement a clairement confirmé que j’avais une relation toxique avec le sucre” explique-t-elle. Pour s’encourager, Arielle a cherché des idées de recettes pauvres en glucides sur Pinterest. En faisant des courses, elle s’est d’ailleurs aperçue que la manoeuvre allait être –très– compliquée : “Le sucre se cache partout : dans le bacon, la moutarde, les assaisonnements, les conserves de fruits et légumes, les briques de soupes, les aliments congelés…“.


Les premiers jours sans sucre

Au début, Arielle s’est sentie énervée à la moindre occasion. Elle a eu beaucoup de mal à se tenir aux règles qu’elle s’était elle-même imposée (elle a mangé un chewing-gum par habitude). Elle s’est sentie fatiguée.

Le deuxième jour, la jeune femme a ressenti des tremblements, qu’elle a interprété comme étant certainement dû à un manque de sucre. Arielle avoue avoir même rêvé de brownie dans la nuit…

Bien que sa diète soit extrêmement difficile à tenir sur son lieu de travail entre les collègues qui ramènent des beignets le matin, ceux qui offrent des cookies l’après-midi et les autres qui débattent de leur gâteau préféré, la jeune femme a commencé à se sentir un peu mieux. Plus de ballonnements et la sensation d’être pleine d’énergie.

À partir du dixième jour

Arielle a constaté qu’elle avait moins faim qu’avant et surtout, que son envie de sucre commençait à se dissiper. Le seizième jour, la jeune femme explique avoir découvert que certains légumes étaient plus sucrés que d’autres comme le poivron rouge ou l’oignon.

Arielle raconte que sa diète lui a également permis d’être plus créative dans ses idées de recettes et de dépenser beaucoup moins d’argent.


Les jours suivants, la jeune femme a trouvé que la vie sans sucre devenait plus facile à vivre et qu’elle se sent mieux dans sa peau.

Trente jours après…

À la fin du 30ème jour de diète, Arielle était heureuse mais très anxieuse à l’idée de réintroduire le sucre dans son alimentation. “J’ai du mal à croire que j’ai tenu 30 jours sans sucre. C’était un enfer au début mais maintenant, c’est devenu une seconde nature“.

Premier jour post détox’

Je me sens comme une rockstar ! Honnêtement, j’ai envie d’essayer de continuer pour voir ce qui se passe

Deuxième jour post détox’

J’ai mangé un bretzel au chocolat et au beurre de cacahuète, je suis en position foetale, j’ai l’impression de m’être empoisonnée ! J’ai eu une grosse migraine, envie de vomir et j’étais ballonnée” raconte-t-elle.

Le bilan de cette diète de 30 jours

  • Sensation de déborder d’énergie
  • Moins de migraines
  • Amélioration lors des séances de sport
  • Moins d’envies sucrées
  • Meilleure santé (plus de rhume…)
  • Perte de poids : “J’ai perdu 7 cm de tour de taille et de hanches” commente-t-elle
  • Economie d’argent : une moyenne de 50 dollars en moins par semaine

Se désintoxiquer du sucre est un travail long et sérieux qui n’est pas donné à tout le monde” explique-t-elle.


Arielle donne d’ailleurs des conseils si, comme elle, vous souhaitez tenter l’expérience

  • Prévoyez vos repas à l’avance : “C’est la clé du succès. Faire vous-même la majorité ce que vous mangez vous permet de contrôler les sucres ajoutés. Et en plus, vous économiserez de l’argent”
  • Pensez aux aliments complets et essayez de nouvelles recettes pour éviter de vous ennuyer en mangeant tout le temps la même chose.
  • Réintroduisez les sucres progressivement et surveillez les effets sur votre corps.
  • Inutile de vous reporter sur les aliments lights ou à base de stévia (l’un des faux sucre). Mieux vaut vous faire plaisir une bonne fois par semaine plutôt que de manger des aliments riches en édulcorants qui entretiendront votre envie de manger sucré.