Publicité

Les emballages de certains camemberts "fabriqués en Normandie" vont devoir changer : on vous explique pourquoi

Voici une décision qui risque de peser lourd dans l'industrie du camembert en France. Lundi 4 décembre 2023, le Conseil d'État a rétabli une ancienne obligation pour les camemberts non-AOP. Ils seront désormais contraints de retirer les références à la Normandie qui figurent sur leurs emballages, comme l'a révélé L'informé le même jour. Les différentes marques de camemberts concernées par cette décision sont Lanquetot, Cœur de Lion et Le Rustique. Le premier est fabriqué par la fromagerie d'Orbec, filiale du géant Lactalis, tandis que les deux autres sont produits par la Compagnie des fromages et Richesmonts, filiale du groupe Savencia. Pour rappel, cela fait plusieurs années que la "guerre du camembert" fait rage au sein de l'industrie fromagère. Cette dernière oppose de petits producteurs de camemberts AOP à des fabricants de camemberts industriels, comme ceux précédemment cités. Selon la loi, seuls les camemberts AOP ont le droit d'utiliser l'appellation "Camembert de Normandie".

Par conséquent, les camemberts fabriqués à partir de lait pasteurisé ne pouvaient pas inscrire les mots "Camembert de Normandie" sur leurs emballages. Cependant, les industriels avaient provoqué la colère des petits producteurs en apposant la mention "fabriqué en Normandie" sur leurs camemberts, entretenant ainsi une certaine ambiguïté vis-à-vis des consommateurs. La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) avait déjà tranché en faveur des petits (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite