Publicité

Ces endroits dans lesquels il sera bientôt interdit de fumer : le gouvernement annonce son plan de lutte anti-tabac

Il tue 200 personnes par jour en France, 75.000 chaque année, selon les chiffres de Santé publique France. Le tabac est un fléau évitable, contre lequel l’État compte bien lutter. Ce mardi 28 novembre 2023, Aurélien Rousseau, le ministre de la Santé, a dévoilé son plan de lutte contre le tabagisme pour la période de 2023 à 2027, relaye Le Parisien, et parmi les axes envisagés : réduire la liste des endroits, y compris dans l'espace public, où il sera possible d'allumer une cigarette. L’ensemble des plages deviendront ainsi des zones non-fumeurs, tout comme les jardins publics, les forêts ainsi que les abords des écoles dès début 2024. Cette stratégie s’ancre dans la continuité de celle déployée depuis 2007, qui a interdit progressivement la cigarette dans les hôpitaux, les cafés, les restaurants ou encore les transports en commun. Et si les enfants des années 2000 avaient du mal à imaginer qu’on puisse fumer dans un cinéma, ceux des années 2020 seront peut-être choqués demain qu’on leur dise qu’on avait pour habitude de fumer sur les plages.

Ce n’est pas la seule mesure défendue par le ministre de la Santé pour tenter de dissuader les fumeurs. En effet, le paquet de cigarettes va à nouveau augmenter, pour atteindre un prix moyen de 12 euros en 2025 et 13 euros en 2026. Dans un graphique du Parisien, qui compilait des données de Santé publique France et de l’OFDT (l'Observatoire français des drogues et des tendances addictives), on pouvait y lire que le paquet de cigarettes coûtait (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite