Publicité

Mon enfant ment : qu'est-ce que cela traduit et que faire ?

Si vous êtes parent, vous avez forcément déjà été confronté.e à cette situation où votre enfant arrive, des traces de chocolat tout autour de la bouche, et vous affirme, l'air très sérieux qu'il/elle n'a pas mangé de chocolat. Si ce petit mensonge est très commun et peut prêter à rire, d'autres mensonges sont en revanche plus sérieux et peuvent être inquiétants pour les parents.

On a demandé à la psychologue et psychopédagogue Céline Cueille de nous expliquer les mécanismes du mensonge chez l'enfant et ce qu'il faut faire et éviter quand notre enfant nous ment.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, le fait que votre enfant mente est tout à fait normal… et c'est même plutôt bon signe. "Commencer à mentir, et mentir de mieux en mieux, témoigne chez l'enfant d'un développement cognitif adapté", affirme Céline Cueille, qui précise que la capacité de dire quelque chose que l'on sait faux apparaît vers 2-3 ans. "À cet âge-là, en ne disant pas la vérité, l'enfant cherche à obtenir un certain comportement de la personne qu’il a en face de lui (par exemple, que son parent reste calme et ne le punisse pas) ; il/elle ne cherche pas à manipuler l’information en tant que telle puisqu'il/elle n'a tout simplement pas conscience de détenir une information que l'autre n'a pas. En revanche, vers 4 ou 5 ans, l'enfant commence à réaliser que ce qui se passe dans la tête des autres est différent de ce qui se passe dans sa tête et il ou elle peut alors essayer de manipuler l'information pour influencer (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite