EnjoyPhoenix se dévoile au naturel, et délivre un message fort

© Instagram EnjoyPhoenix

Le combat de Marie Lopez, alias EnjoyPhoenix, contre l'acné n'est un secret pour personne. A plusieurs reprises, la jeune femme a dévoilé des photos de son visage sans maquillage, et a même évoqué les différents types de traitement qu'elle a pu suivre pour se débarrasser de ses boutons. Aujourd'hui, elle entre dans une démarche différente : apprendre à s'accepter. 

Rendue célèbre par sa chaîne YouTube, l'une des plus populaires de France, EnjoyPhoenix a toujours mis un point d'honneur à être honnête avec ses abonnés, y compris au sujet de sa santé. La jeune Marie Lopez a évoqué ses problèmes d'anorexie et de boulimie, son syndrome des ovaires polykystiques, et bien évidemment ses problèmes d'acné. Une acné hormonale dont elle souffre depuis plusieurs années maintenant, et qui a longtemps représenté un vrai complexe pour elle. 

"Non, je n'ai toujours pas pris Roaccutane"

Il faut dire qu'à chaque fois que Marie Lopez s'affiche sans maquillage, elle reçoit des critiques à cause de son acné. Certains affirment que c'est parce qu'elle se maquille trop, qu'elle a une mauvaise hygiène de vie. D'autres lui donnent des conseils, parfois maladroits, lui recommandant des traitements, à commencer par le Roaccutane, bien connu pour son efficacité contre l'acné. 

Seul problème, EnjoyPhoenix a expliqué à plusieurs reprises qu'elle ne comptait pas se tourner vers cette solution. Dans une vidéo sur YouTube, elle expliquait qu'elle s'inquiétait des conséquences du traitement, qui demande une surveillance accrue et qui est connu pour avoir de nombreux effets secondaires. L'un de ses composants, l'isotrétinoïne, est notamment dangereuse en cas de grossesse : elle favorise l'apparition de nombreuses malformations congénitales, notamment au niveau du système nerveux, des oreilles et du système cardiovasculaire. Aux Etats-Unis, le traitement avait même été associé à une polémique, puisqu'il était soupçonné dans les années 2000 d'entraîner des troubles psychiatriques, responsables de plusieurs suicides chez des adolescents. 

EnjoyPhoenix veut apprendre à s'aimer

Dans son récent post Instagram, la jeune YouTubeuse l'affirme : elle continue à chercher des solutions pour lutter contre cette acné qui la "bouffe". Mais d'un autre côté, elle a entrepris une autre démarche : celle de l'acceptation de soi. "Ouais, l’acné ça craint, mais en même temps j’ai beau me battre tous les jours et chercher des solutions, la meilleure chose à faire c’est encore d’apprendre à s’accepter, et ça demande du travail, de la patience, et du soutien." Elle a reçu de nombreux messages de la part de ses fans, qui la félicitent pour son honnêteté et son engagement envers le mouvement body-positive, en acceptant ses boutons et ses cicatrices, sans vouloir les cacher. 

A LIRE AUSSI

> EnjoyPhoenix dévoile combien elle a gagné avec l'une de ses vidéos YouTube 'qui a très bien marché'

> EnjoyPhoenix souffre du syndrome des ovaires polykystiques : qu'est-ce que c'est ?

> "Hors d'elle", EnjoyPhoenix répond aux critiques : "Basta, stop ! arrêtez de voir le mal partout !" (VIDEO)