Enlèvement de Mia : retour sur une semaine de disparition

ELLE avec AFP
·1 min de lecture

La fillette de huit ans, kidnappée mardi dans l'est de la France à la demande de sa mère, a été retrouvée dimanche dans un squat en Suisse au terme d'un enlèvement rocambolesque par des ravisseurs se revendiquant « antisystème ».   

Elle avait disparue depuis cinq jours. Mia, une fillette de huit ans kidnappée mardi dans l'est de la France à la demande de sa mère, a été retrouvée dimanche dans un squat en Suisse au terme d'un rocambolesque enlèvement de type « militaire ». Elle avait été enlevée sans violence par trois hommes alors qu'elle était hébergée chez sa grand-mère maternelle aux Poulières, un village des Vosges. Les kidnappeurs avaient présenté des papiers falsifiés à en-tête du ministère de la Justice, se faisant passer pour des représentants de la protection de l'enfance afin de gagner sa confiance.   

Lire aussi >> Jonathann Daval : le gendre était presque parfait

Mia et sa mère Lola Montemaggi, une femme de 28 ans qui n'avait plus le droit de voir sa fille seule depuis une décision de justice en janvier, ont été interceptées par les enquêteurs dans une usine désaffectée de la commune de Sainte-Croix, dans le canton suisse de Vaud. Cinq hommes soupçonnés d'avoir participé à l'enlèvement ont été inculpés, quatre d'entre eux étant écroués, selon le parquet de Nancy.  

Les ravisseurs ont « reconnu les faits » et affirmé avoir agi à la demande de la mère. Ils sont poursuivis pour « enlèvement en bande organisée d'une mineure de (moins de) quinze ans et association de malfaiteurs », a précisé le procureur de la République de Nancy François Pérain. Tous les protagonistes de cet enlèvement minutieusement organisé sont liés par des...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi