Publicité

"Il m'a tout enlevé" : victime de violences conjugales, Camille Lellouche témoigne

"Il m'a tout enlevé" : victime de violences conjugales, Camille Lellouche témoigne - Abaca
"Il m'a tout enlevé" : victime de violences conjugales, Camille Lellouche témoigne - Abaca

"La spécialité des pervers narcissiques, c'est de repérer les profils et de les mettre à terre". Dans son nouveau livre, l'actrice et chanteuse Camille Lellouche témoigne d'une relation d'emprise et de violences.

Comment oublier les mots de Camille Lellouche dans l'émission Sept à huit, en 2021 ? On s'en rappelle : "Un jour, j'entends mon compagnon dans l'appartement : 'Elle est où cette pute ?'. J'ai un choc et lui dis : 'C'est moi la pute ?'. Il me dit 'T'étais où, sale pute ?'. Je n'ai pas le temps de réagir qu'il me met une claque, très violente".

Deux ans durant, l'actrice et chanteuse a été victime de violences conjugales. Elle en témoigne aujourd'hui dans le livre "Tout te dire", dédiée à sa fille Alma, âgée de 17 mois, comme le relatent nos confrères de Purecharts. "À la première baffe, tu te dis : "Oh, merde !" Mais tu restes car tu es jeune. Si j'avais eu plus confiance en moi, je l'aurais quitté ".

"À l'époque, j'avais les cheveux hyper longs, j'étais coquette, sûre de moi. Et il m'a enlevé tout cela, cette petite lumière. La spécialité des pervers narcissiques, c'est de repérer les profils et de les mettre à terre... Quand tu vois mon image, à aucun moment, tu peux imaginer que ce genre de choses a pu m'arriver. Cela peut arriver à n'importe qui". Violences psychologiques, physiques, manipulations émotionnelles...

L'artiste dit tout, pour mieux sensibiliser.

"J'ai dormi dans ma pisse"

"C'est adressé aux filles qui me lisent, c'est un signal d'alarme. J'ai reçu énormément de témoignages et cela a aidé énormément de gens. Donc, il faut que cela reste... Moi, je suis artiste, et si je peux...

Lire la suite


À lire aussi

Sur ARTE : pourquoi on (re)mate ce bijou, avec la grande Ariane Ascaride
A l'Assemblée, Judith Godrèche dénonce "l'impunité des agresseurs" et exige des actes
"J'ai été violée à 10 ans, et ça ne finit jamais" : Lio parle, et nous devons l'écouter