Publicité

Estelle Mouzin : fin des investigations sur trois affaires impliquant Michel Fourniret

Le parquet de Nanterre a indiqué la clôture des investigations de trois « cold cases », liés à Michel Fourniret, rapporte l’AFP ce lundi 6 février 2023. Cela ouvre la voie à un procès pour Monique Olivier, l’ex-femme et complice du tueur en série.

Ces « cold cases » ont marqué la France entière. La juge d’instruction chargée de trois affaires impliquant Michel Fourniret, à Nanterre dans les Hauts-de-Seine, a mis fin aux investigations au début du mois de février, rapporte l’AFP. C’est ce qu’a indiqué une source proche du dossier ce lundi 6 février 2023. Une information confirmée par le parquet. La disparition d’Estelle Mouzin, qui remonte à 2003, fait partie de ces dossiers. Pour rappel, le tueur en série avait reconnu le meurtre de la fillette, alors âgée de neuf ans, en mars 2020. Un an plus tard, son ex-femme Monique Olivier affirmait avoir joué un rôle dans sa séquestration dans les Ardennes. De nombreuses fouilles ont été organisées depuis juin 2020, mais le corps d’Estelle Mouzin n’a jamais été retrouvé.

Les deux autres dossiers concernent l’enlèvement de Marie-Angèle Domèce en 1988, et le meurtre de Joanna Parrish en 1990. Monique Olivier, seule personne mise en cause dans ces trois dossiers, devrait être jugée lors d’un procès qui pourrait avoir lieu en novembre prochain. L’agence France presse (AFP) a tenté de contacter son avocat Me Richard Delgenes, en vain.

Lire aussi >> Pourquoi la mort de Michel Fourniret est une catastrophe pour la justice

« Il y aura naturellement un avant et un après procès »

Monique Olivier a déjà fait l’objet d’une condamnation à la réclusion criminelle à perpétuité pour complicité de quatre meurtres et d’un viol en...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi