Publicité

Vive la grasse mat’ ! Dormir seulement quelques heures par nuit vous fait grossir

Vive la grasse mat’ ! Dormir seulement quelques heures par nuit vous fait grossir

Au dodo ! Selon une étude américaine, le manque de sommeil entraînerait une prise de poids. Et ce, plus rapidement que vous ne le pensez. Vous y réfléchirez peut-être à deux fois avant de faire une nuit blanche.

Oubliez les régimes, les privations et la frustration, le secret pour garder la ligne serait bien plus simple. Il suffirait de bien dormir. Enfin, surtout passer suffisamment de temps dans les bras de Morphée. Une nouvelle étude a démontré que quelques nuits trop courtes suffisent à nous faire grossir. Voilà une bonne raison de revendiquer la grasse mat’ du dimanche matin et d’arrêter de sortir (beaucoup trop tard) la semaine.

Moins de rêves et plus de bedaine

Des chercheurs de l’Université d'État de Pennsylvanie ont demandé à quinze hommes, tous âgés d’une vingtaine d’années et en bonne santé. Les participants ont dû faire des nuits de dix heures, pendant une semaine, tranquillement chez eux. Tranquille, les gars. Ensuite, ils ont dormi pendant dix jours au Clinical Research Center de Penn State. Là, ils ont dû s’astreindre à un régime spécial : entre quatre et cinq heures de sommeil maximum par nuit pendant quatre jours et un repas bien gras (à base de pâtes et de chili, coucou les calories).

Résultat, le taux d’insuline (l’hormone qui régule la glycémie et donc le sucre qui entre dans notre corps) augmente et favorise donc le stockage des graisses. Pour la faire simple, dormir peu revient à absorber tout le gras qu’on a mangé au dîner bien plus rapidement. Ce dernier se loge dans les hanches, les poignées d’amour, les fesses, les joues… Bref, on prend du poids.

Vous l’aurez compris, se priver de trois heures de sommeil chaque jour a des conséquences assez importantes sur les lipides présents dans votre organisme. En moins d’une semaine. De quoi mettre au placard les belles théories sur le miracle morning et les adeptes du *Je me lève à 5h du mat’ pour faire du yoga, lire un livre et préparer un petit dej’ digne d’un palace avant d’aller bosser*.

Dormir plus pour vivre mieux

Comme si cela ne suffisait pas, les petites nuits nous offrent aussi un cocktail bien sympathique de stress, fatigue et mauvaise humeur. Elles accroissent également le risque d’AVC et de complications cardio-métaboliques, comme le rapporte l’enquête publiée dans le Journal of Lipid Research. “Une vie entière d’exposition à un sommeil trop court pourrait augmenter le risque d’obésité, de diabète et d’autres maladies métaboliques”, a expliqué l’auteure principale de l’étude, Kelly Ness. Vu comme ça, on va se coucher à 20h ce soir.

Mieux vaut donc arrêter de faire les warriors et faire un bon roupillon de huit heures. Non seulement vous vous sentirez mieux et vous serez plus aimable avec vos collègues en arrivant au bureau mais vous n’aurez plus cette désagréable sensation de ne plus rentrer dans votre jean. Allez, bonne nuit !

A LIRE AUSSI

> Dormir 16 minutes de moins pourrait avoir de graves conséquences sur votre journée de travail

> Faire chambre à part serait LE secret des couples qui durent (si, si)

> La position idéale pour dormir vient d’être révélée (et nous ne sommes que 8 % à l’adopter)