Publicité

EXCLU – Magali Ripoll ("N'oubliez pas les paroles") explique pourquoi les Maestros et les Zikos ne doivent pas trop se fréquenter

N'oubliez pas les paroles, c'est une machine bien huilée qui dure depuis plus de 15 ans. Lancé pour la première fois en 2007, le karaoké géant animé par Nagui a permis à des personnalités d'émerger, notamment parmi les musiciens. Dans la bande des "historiques", on retrouve Magali Ripoll, choriste de 45 ans originaire de Bourgogne, qui a accordé une interview à Marie-Amélie Druesne, pour son podcast Femmes Actuelles. L'occasion pour la chanteuse, mère de deux enfants, de revenir sur sa carrière, sa passion pour le chant, mais aussi sur son rôle dans le jeu musical de France 2 et la manière avec laquelle les Zikos doivent respecter une certaine distance avec les candidats. "On ne fait pas partie [de la famille des Maestros]. Ils ont leur groupe avec leurs objectifs communs. Eux-mêmes se serrent les coudes en ce sens et ça forme une grande équipe, avec des affinités", a-t-elle expliqué, reconnaissant toutefois avoir "des affinités" avec les Maestros qui participent aux tournées.

Magali Ripoll le rappelle : il ne doit pas y avoir de "liens d'intimité" entre les musiciens et les candidats de N'oubliez pas les paroles. Et pour quelle raison ? "Ça reste un jeu. Ça passe à la télé mais ce n'est pas qu'un spectacle, c'est un jeu. Ils reviennent épisodiquement pour gagner de l'argent : il ne faudrait pas qu'on soit soupçonné d'en favoriser l'un ou l'autre", a-t-elle révélé au micro de Marie-Amélie Druesne. Sur le tournage, au studio 107 de La Plaine Saint-Denis au nord de Paris, la mécanique (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite