• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Façon Sexe - Anne Louise Boulart : "Il n'existe pas de zone anatomique correspondante au point G. Cette appellation est préjudiciable pour les femmes"

Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Il y a quelques années, une pratique consistant à injecter de l'acide hyaluronique dans le vagin pour stimuler le fameux point G a vu le jour. Plus répandue aux Etats-Unis qu'en France, ces injections promettent aux femmes orgasmes et volupté. Qu'en est-il réellement ?

Anne-Louise Boulart, médecin spécialisée dans la chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique, est formelle : ces injections sont un leurre. Et pour cause... Il n'y a rien qui prouve "l'existence d'une zone anatomique correspondante au point G". Pour cette spécialiste, ik faudrait bannir cette appellation de notre vocabulaire car elle est génératrice de nombreuses frustrations chez les femmes. Il en résulterait même que le point G est une manipulation du patriarcat.

"Façon Sexe" est une série de vidéos dont l’objet est d’expliquer, d’évoquer et de discuter de sexualité. Ces vidéos peuvent ne pas être adaptées à tous publics.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles