Faut-il adopter le "Feral Girl Summer", la tendance de l'été émancipatrice ?

Après le "Hot Girl Summer", tendance pop de l'été initiée par la rappeuse Megan Thee Stallion en 2019, il faudra désormais compter sur le "Feral Girl Summer", c'est écrit. Sur les réseaux sociaux, ce phénomène lifestyle empreint de féminisme est la tendance du moment. On peut fortement l'observer sur TikTok.

C'est notamment la génération Z qui s'est appropriée cette philosophie de vie singulière. Mais également, des stars l'actrice Rebel Wilson. L'idée ? Privilégier une forme d'insouciance, de liberté d'agir et de penser ("feral" signifie "sauvage" en anglais), notamment à travers ses publications sociales. Et par-là même, envoyer bouler les injonctions et jugements associés au physique, entre autres choses. Décomplexer. Etre soi-même sans se soucier des pressions extérieures.

Une tendance moins anodine qu'il n'y paraît.

Une tendance libératrice...

Le "Feral Girl Summer" peut prendre de multiples formes durant la saison estivale, tant sa définition est élastique. Tel que l'énonce Today, cette tendance consisterait autant à se débarrasser de "la peur du jugement" (concernant son corps l'été) que de "s'amuser", tout simplement, par exemple en traînant sur la plage en toute tranquillité. Ou à l'inverse, en se déhanchant avec joie sur la piste de danse toute la nuit durant.

Comme un message destiné aux femmes : en été, faites ce qui vous plaît, sans culpabiliser. Une dimension hédoniste aux antipodes du fameux "Bikini Body",...

Lire la suite


À lire aussi

Faut-il adopter le jeûne de dopamine, la tendance bien-être qui cartonne ?
Low-poo : faut-il adopter la nouvelle tendance anti-shampooing ?
Faut-il brûler "Mean Girls" ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles