1 / 6

Felicity Huffman souriante : elle débute ses heures de travaux d’intérêt général

Felicity Huffman n’en a pas complètement fini avec la justice. Après avoir passé onze jours dans un centre pénitentiaire de Californie pour avoir participé à l’affaire des pots-de-vin, l’ex-star de « Desperate Housewives » doit désormais réaliser 250 heures de travaux d’intérêt général. Et celles-ci ont d’ores et déjà débuté. Dimanche 3 novembre, la comédienne de 56 ans a été aperçue souriante dans les rues de Los Angeles alors qu’elle se rendait au centre de désintoxication « Teen Project Center ». La mission de la star consiste en effet à venir en aide aux personnes internées dans le centre, dans l’optique de les faire aller de l’avant. Un projet qui n’a rien d’étonnant puisque la star y a déjà été à plusieurs reprises par le passé. « Durant ces deux dernières années, Felicity et sa fille cadette Georgia se sont rendues au centre deux à trois fois par semaine pour soutenir de jeunes patientes » a confié une source à « Entertainment Tonight ». Elle poursuit : « Elle ne se préoccupe pas de sa carrière. Elle souhaite continuer à faire ses heures d’intérêt général et trouver un travail intéressant, au-delà même de ses heures imposées, pour pouvoir agir sur les questions de justice pénale et aider les femmes. »Une amende de 30 000 dollarsPour rappel, Felicity Huffman a été inculpée suite au vaste scandale des pots-de-vin aux États-Unis. La star a écopé d’une peine de quinze jours de prison, d’une amende de 30 000 dollars ainsi que de 250 heures de travaux d’intérêt général pour avoir versé 15 000 dollars à William Singer, afin qu’il falsifie le dossier scolaire de sa fille Sophia (19 ans) et facilite son entrée dans de prestigieuses universités américaines. Le 15 octobre dernier, Felicity Huffman a intégré le centre pénitentiaire de Dublin, situé à l’est de San Francisco, où elle n’est finalement restée que onze jours. La star est en effet sortie vendredi 25 octobre grâce à une règle qui stipule que les détenus censés être libérés de prison le week-end peuvent sortir le vendredi précédent la libération.Felicity Huffman n’est pas la seule à être concernée par cette affaire. Lori Laughlin, la star de « La fête à la maison » est également impliquée et contrairement à sa consœur, elle n’a pas souhaité plaider coupable et risque donc une peine bien plus lourde.

Felicity Huffman souriante : elle débute ses heures de travaux d’intérêt général

Après avoir passé onze jours en prison, Felicity Huffman débute désormais ses 250 heures de travaux d’intérêt général. Felicity Huffman n’en a pas complètement fini avec la justice. Après avoir passé onze jours dans un centre pénitentiaire de Californie pour avoir participé à l’affaire des pots-de-vin, l’ex-star de « Desperate Housewives » doit désormais réaliser 250 heures de travaux d’intérêt général. Et celles-ci ont d’ores et déjà débuté. Dimanche 3 novembre, la comédienne de 56 ans a été aperçue souriante dans les rues de Los Angeles alors qu’elle se rendait au centre de désintoxication « Teen Project Center ». La mission de la star consiste en effet à venir en aide aux personnes internées dans le centre, dans l’optique de les faire aller de l’avant. Un projet qui n’a rien d’étonnant puisque la star y a déjà été à plusieurs reprises par le passé. « Durant ces deux dernières années, Felicity et sa fille cadette Georgia se sont rendues au centre deux à trois fois par semaine pour soutenir de jeunes patientes » a confié une source à « Entertainment Tonight ». Elle poursuit : « Elle ne se préoccupe pas de sa carrière. Elle souhaite continuer à faire ses heures d’intérêt général et trouver un travail intéressant, au-delà même de ses heures imposées, pour pouvoir agir sur les questions de justice pénale et aider les femmes. »Une amende de 30 000 dollarsPour rappel, Felicity Huffman a été inculpée suite au vaste scandale des pots-de-vin aux États-Unis. La star a écopé d’une peine de quinze jours de prison, d’une amende de 30 000 dollars ainsi que de 250 heures de travaux d’intérêt général pour avoir versé 15 000 dollars à William Singer, afin qu’il falsifie le dossier scolaire de sa fille Sophia (19 ans) et facilite son entrée dans de prestigieuses universités américaines. Le 15 octobre dernier, Felicity Huffman a intégré le centre pénitentiaire de Dublin, situé à l’est de San Francisco, où elle n’est finalement restée que onze jours. La star est en effet sortie vendredi 25 octobre grâce à une règle qui stipule que les détenus censés être libérés de prison le week-end peuvent sortir le vendredi précédent la libération.Felicity Huffman n’est pas la seule à être concernée par cette affaire. Lori Laughlin, la star de « La fête à la maison » est également impliquée et contrairement à sa consœur, elle n’a pas souhaité plaider coupable et risque donc une peine bien plus lourde.