Publicité

Histoires de femmes infidèles - Élise, 47 ans, a dû tromper son compagnon pour se lancer pleinement dans sa relation avec lui

Après avoir été quittée par son mari, Elise ne s'attendait pas à revivre une belle histoire d'amour. C'est grâce à Meetic qu'elle rencontre l'homme qui partage aujourd'hui sa vie depuis 8 ans. Lorsqu'elle comme à discuter avec son lui, Elise noue en parallèle une autre relation...

Histoires de femmes infidèles - Élise, 47 ans, a dû tromper son compagnon pour se lancer pleinement dans sa relation avec lui Crédit : Getty
Histoires de femmes infidèles - Élise, 47 ans, a dû tromper son compagnon pour se lancer pleinement dans sa relation avec lui

Crédit : Getty

Élise a 47 ans et est en couple depuis 8 ans : "Ça a été une rencontre grâce à un site de rencontre. Heureusement d’ailleurs. Mon ex-mari m’a quittée et je me suis retrouvée toute seule avec nos deux enfants, sans savoir si j’allais rencontrer quelqu’un à nouveau. Je n’ai jamais dragué, jamais adoré sortir. Je me disais que j’allais finir toute seule. Et puis, je me suis inscrite sur Meetic sur les conseils d’une amie et j’y ai trouvé l’homme qui partage ma vie aujourd’hui. On avait beaucoup de choses en commun, je commençais à avoir des sentiments pour lui juste avec quelques messages. Quand on s’est vus pour la première fois, j’ai eu des papillons dans le ventre, je n’ai pas hésité. Je savais qu’on allait vivre quelque chose ensemble. Je n’avais, par contre, pas prévu que j’allais le tromper très vite."

En effet, Élise, a fait une autre rencontre grâce au site de rencontre : "J’avais ce deuxième profil qui me plaisait beaucoup et on avait commencé à discuter. Je lui parlais en parallèle du début de mon histoire. Pas parce que j’avais besoin d’un plan B, mais juste parce que c’était agréable de se sentir désirée. Il m’amusait alors j’y suis allée à fond. Je ne lui ai pas dit que je commençais à voir quelqu’un et que, pour moi, c’était sérieux. Je me suis juste fait passer pour une femme que je ne suis pas, une femme qui a confiance en elle et qui n’hésite pas à parler de ses désirs. Dans la vie, je suis beaucoup plus réservée. J’ai aimé ce jeu de rôle que j’ai joué pendant quelques semaines. Bien sûr, il a fini par demander un rendez-vous. Au début, j’ai trouvé des excuses mais il est devenu de plus en plus pressant. Je ne me sentais pas vraiment obligée et j’en avais un peu envie. Je me suis dit que c’était une bonne manière de fermer la parenthèse."

Vidéo. "Je connais très peu de couples fidèles"

À ce moment précis, Élise est déjà en couple avec son compagnon : "J’étais déjà engagée avec mon amoureux et il était clair qu’on n’était pas un couple libre. La question ne s’était pas posée, c’était une évidence. Pour moi, la conversation parallèle et l’éventuel rendez-vous faisait partie de la vie d’avant lui. Il y a eu seulement un mois et demi où les deux histoires se sont chevauchées et je ne compte pas vraiment le deuxième truc comme une vraie histoire. C’était plutôt comme un rêve ou un fantasme. Avec lui, j’étais juste une autre femme. Et ça m’a fait du bien. Je pense que j’ai été chercher ce dont j’avais besoin."

Le rendez-vous se passe chez le trentenaire : "Je ne me sentais pas totalement capable d’aller chez lui mais je ne me sentais pas capable du tout d’aller à l’hôtel. J’ai donc choisi la solution la moins pire. Je savais qu’il allait se passer quelque chose de physique entre nous et j’ai joué le jeu à fond en mettant des vêtements que je trouvais séduisants et en me maquillant plus que d’habitude. Je ne dis pas que je me suis déguisée en prostituée, mais j’avais l’air d’une femme qui a confiance en elle. Ce que je ne suis pas trop. J’ai vu la petite lueur s’allumer dans ses yeux quand il m’a vue pour la première fois. Ça, c’était ce que j’étais venue chercher. On a fait l’amour et j’ai eu envie de partir assez vite, même si c’était bien. Avant de fermer la porte, je l’ai remercié et je lui ai dit que je n’avais plus envie de le revoir. Ce n’était pas comme une rupture officielle mais plus comme une information factuelle. C’est là que je lui ai dit que je pensais que j’étais en train de tomber amoureuse de quelqu’un et que je ne me voyais plus continuer à discuter avec lui. Il l’a très bien pris et m’a remerciée d’avoir pris le temps d’être venu le voir quand même. Il a été classe jusqu’au bout. C’est pour ça que je n’ai pas regretté du tout d’avoir fait tout ça. Lui comme moi on méritait ce rendez-vous. J’en suis sortie plus forte et plus confiante et prête à vivre une histoire d’amour avec un autre homme. C’était comme si c’était le vrai point de départ. Un genre de : "Maintenant, on peut vraiment y aller".

Si vous aussi vous voulez raconter vos belles histoires de vie, d'amitié et d'amour, vous pouvez envoyer un message à cette adresse : lucilebellan@gmail.com.

À LIRE AUSSI

>> Histoires de femmes infidèles : "Arrivée à la chambre d’hôtel, c’est mon mari qui m’attendait"

>> Histoires de femmes infidèles : "Je suis tombée sur le boulanger dans mon club libertin"

>> Pourquoi les hommes font-ils moins de nudes que les femmes ?