Les "Frex", quand nos ex deviennent nos meilleurs amis

Wassila Djellouli
Journaliste lifestyle


Sortir son ex de sa vie n'est pas toujours chose possible, surtout lorsque l'on partage avec lui une progéniture. Alors pourquoi ne pas en faire un super-allié au quotidien, en d'autres termes notre nouveau meilleur ami ? Outre-Atlantique, les “Frex” ont la côte. Mais si l'idée semble séduisante voire glamour, la prudence est de mise.

Crédit Getty

Vous avez pouffé de rires (jaunes) ou de consternation quand votre ex vous a proposé de rester ami après vous avoir laissé tomber comme une vieille chaussette ? Il faut dire que cette petite requête en apparence bienveillante peut, pour les victimes habituelles de la friendzone, s'avérer assassine. Comme une impression soudaine de devoir tout à coup se contenter de miettes. Pourtant, on n'aurait tort de la balayer d'un revers de main. C'est en tout cas l'enseignement que l'on pourrait tirer d'une tendance étonnante, tout droit venue des Etats-Unis.

L'exemple glamour de Gwyneth Paltrow et Chris Martin

De plus en plus d'Américains trouveraient “cool” de faire de son ex, son meilleur ami ! Et ils ont même inventé un terme pour cela, le “Frex”, la contraction de friend (ami en anglais) et ex. Après tout, qui nous connaît mieux qu'une personne avec laquelle nous avons partagé nos quotidien, secrets et intimité ?

Chefs de file involontaires de ce “mouvement”, l'actrice Gwyneth Paltrow et le chanteur Chris Martin sont devenus des exemples à suivre pour certains. Lors de leur séparation en 2014 après onze ans de mariage, les deux stars étaient déterminées à conserver de bons rapports notamment pour le bien de leurs deux enfants, Apple et Moses. Et la promesse a été tenue.

Crédit Getty


Depuis, ils entretiendraient des rapports amicaux très étroits et ont même avoué se sentir plus proches qu'avant. A tel point que Gwyneth est même devenue très copine avec Dakota Johnson, la nouvelle compagne de Chris Martin, allant jusqu'à les rabibocher suite à une dispute il y a quelques mois.

Mais gare à la manipulation !

Configuration “bisounours” qui ne peut qu'exister chez les stars ? Loin de là ! De plus en plus d'anonymes seraient tentés de les imiter. Mais quelques conditions seraient nécessaires pour transformer l'essai : à commencer par une bonne communication et une absence de rancoeur et d'espoir de faire renaître la relation amoureuse de part et d'autre. Des critères pas si faciles à remplir. D'ailleurs, mieux vaudrait vérifier les réelles motivations de l'ex à l'origine de la demande, avant toute chose.

Car selon des chercheurs de l'université d'Oakland dans le Michigan, vouloir maintenir une amitié après la rupture pourrait aussi être le signe de manipulation, psychopathie ou de narcissisme. Après avoir récemment enquêté auprès de 861 sujets, ils ont conclu que cette volonté est dans la majorité des cas portée par des intentions égoïstes : celles de garder le contrôle sur son ex, ou encore de continuer à entretenir avec elle/lui des relations sexuelles. Ouvrez donc grand les yeux, car rester ami avec son ex oui... mais pas à tout prix !