Publicité

Groupes de niveaux au collège : pourquoi, quelles classes, quand ? Le point sur cette mesure annoncée par Gabriel Attal

Programmes scolaires revus et clarifiés, redoublement facilité, refonte de l’examen du brevet… Dans un contexte où le niveau des élèves français dégringole, le ministre de l’Éducation nationale a présenté ce mardi 5 décembre 2023 un plan appelé “Choc des savoirs” pour rehausser le niveau des collégiens, au nom d’une “urgence nationale”.

Le ministre a également annoncé vouloir mettre fin au collège uniforme, grâce à la mise en place de groupes de niveaux : une méthode qui a déjà fait ses preuves dans d’autres pays de l’OCDE notamment la Suisse, la Suède ou le Danemark. Dans les faits, les cours de mathématiques et de français seront divisés en trois groupes en fonction du niveau des élèves et adaptés à leurs besoins, à partir de la rentrée 2024 pour les élèves de 6e et de 5e et la rentrée 2025 pour les élèves de 4e et de 3e. Ces groupes seront "flexibles et leur dimension adaptée", le groupe 1 étant “celui où les élèves rencontrent le plus de difficultés”.

Les groupes regroupant les collégiens en plus grande difficulté seront dédoublés et en effectif réduit : ils seront limités à 15 élèves. Cette mesure concernera principalement les zones d’éducation prioritaire. Un “progrès important pour l’égalité des chances”, selon le ministre.

Les élèves des groupes les plus en difficulté pourront également bénéficier d’une scolarité aménagée, avec l’accord des parents : les élèves de 6e et de 5e en grande difficulté se verront proposer une légère augmentation du volume horaire de l’enseignement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite