Publicité

Guy ("L’amour est dans le pré") : "Je ne veux pas…", l’agriculteur fait une demande très spéciale à Karine Le Marchand

De nombreux agriculteurs, très différents les uns des autres, ont déjà été présentés pour lancer cette 19e saison de L'amour est dans le pré. Des portraits cruciaux, puisqu’ils donnent notamment de précieux indices sur les qualités et autres critères recherchés par les candidats. Pour ce 3ème et dernier volet diffusé lundi 22 janvier 2023 sur M6 et en avant-première sur 6Play Max, Karine Le Marchand rencontre Guy, éleveur de vaches allaitantes en Pays de la Loire. Âgé de 66 ans, l’homme est doté d’un caractère affirmé, fougueux et spontané. Une apparence qui cache en partie la douleur liée au décès de son épouse Annick, survenu il y a 12 ans. "J’ai pensé que j’allais l’oublier en me noyant dans le travail, mais je n’ai pas pu", avoue l’agriculteur, profondément marqué par ce deuil. Une très longue période de souffrance, ponctuée de pleurs "tous les jours pendant six ans et demi". Guy amorce finalement une psychothérapie qui lui permet de relever la tête : "Ça a tout changé, j’ai arrêté de pleurer". Prêt à remonter la pente il y 4 ans, il connaît une nouvelle histoire d’amour durant un an et demi.

Outre le récit de son passé, Guy a profité de l’entretien avec Karine Le Marchand pour exposer sa vision de la femme idéale. Il voit avant tout en son âme sœur "une personne conciliante, généreuse, compréhensive, qui a de l’amour à donner et à recevoir". En revanche, le sexagénaire n’a pas forcément de critères imposés en matière d’apparence. À tel point qu’il souhaite, lors de l’ouverture (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite