Gwyneth Paltrow fait des révélations sur son premier accouchement qui a failli lui coûter la vie !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

17 ans après la naissance de sa fille Apple, Gwyneth Paltrow est revenue sur cet accouchement pénible qui a failli lui coûter la vie...

Gwyneth Paltrow a échappé au pire. Invitée du podcast Armchair Expert du comédien Dax Shepard, dans l'épisode mis en ligne ce lundi 25 octobre, Gwyneth Paltrow a fait de rares confidences sur son premier accouchement. Au cours de son interview, l’actrice de 49 ans a expliqué qu’elle avait failli perdre la vie au moment où sa fille Apple (17 ans) est née.

« J'ai eu deux césariennes. Pour ma fille, c'était une césarienne d'urgence, c'était complètement fou, on est presque mortes. Cela ne s'est pas bien passé », a révélé l’ex du chanteur Chris Martin. Sans en dévoiler davantage, Gwyneth Paltrow a ensuite fait référence à la cicatrice que son dernier accouchement avait laissée sur son ventre : « J’ai maintenant une grosse cicatrice sur le corps et quand je la regarde, je me dis, oh waouh, ça n'était pas là avant. Et ce n'est pas qu'elle est moche ou que vous voulez la juger, mais vous vous dites quand même 'mon Dieu’ ».

La comédienne aujourd’hui remariée au producteur Brad Falchuk a finalement conclu en évoquant la pression que les jeunes mamans d’aujourd’hui pouvaient ressentir vis-à-vis de leurs corps : « Heureusement qu'il n'y avait pas Instagram quand j'ai eu des enfants. Parce que quand je vois maintenant une femme qui vient d'accoucher et qui a déjà des abdos parfaits, je me dis 'waouh, ce n'est pas à ça que je ressemblais'. Et tant mieux pour cette femme aux super abdos,...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles