Hépatite C : transmission, symptômes, transmission, traitement, vaccin

L’hépatite C est une maladie infectieuse d’origine virale. Véritable problème de santé publique, elle se traduit par une inflammation du foie et a été identifiée pour la toute première fois en 1989. Dans 80 % des cas, celle-ci ne se guérit pas spontanément. Principalement transmise par le sang, l’hépatite C peut désormais être dépistée. Il s’agit d’ailleurs d’un enjeu majeur pour les personnes infectées, afin que ces derniers bénéficient du traitement adéquat, qui mène à la guérison.

Selon le site de Santé publique France, 170 millions de personnes seraient atteintes de l’hépatite C dans le monde, dont plus de 360 000 en France. Sur l’Hexagone, cette pathologie est encore responsable de 2 700 décès par an d’après la Fondation pour la recherche médicale. Il s’agit donc d’un véritable fléau, dont la prévention et le dépistage sont un enjeu majeur pour la santé collective. L’hépatite C est un virus présent dans le sang des personnes infectées, qui s’attaque aux cellules du foie et qui entraine une inflammation de cet organe. Il s’agit d’une hépatite virale. À l’air libre, le virus de l’hépatite C peut demeurer vivant pendant 5 à 7 semaines. Qui plus est, ce virus peut avoir de très graves conséquences sur l’organisme. Il peut notamment entrainer une cirrhose ou, dans certains cas, un cancer du foie.

L’hépatite C est représentée par un ensemble de génotypes, numérotés de 1 à 6. Ces derniers sont très différents et ne réagissent pas de la même façon au traitement administré. Cela complique (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles