Publicité

Historique : les réalisatrices sont majoritaires aux César dans plusieurs catégories !

Historique : les réalisatrices sont majoritaires aux César dans plusieurs catégories ! - BestImage, JACOVIDES-MOREAU / BESTIMAGE
Historique : les réalisatrices sont majoritaires aux César dans plusieurs catégories ! - BestImage, JACOVIDES-MOREAU / BESTIMAGE

Meilleure réalisation, meilleur documentaire... Cette année, l'Académie des César met plus que jamais à l'honneur les femmes cinéastes. C'est historique : elles dominent carrément l'une des catégories majeures de la cérémonie ! Et pas que.

Et si la future édition des César était historique ? Rien que ça, oui. Pourquoi ? C'est simple ! Cette année, les femmes cinéastes dominent carrément la catégorie Meilleure Réalisation. Jugez plutôt : sur cinq nominations, trois sont des femmes. Justine Triet, Catherine Breillat et Jeanne Herry.

Plus de la moitié donc !

Et ce, pour des oeuvres extrêmement différentes, quand bien même elles ont en commun des sujets de société actuels et volontiers tabous. Justine Triet pour Anatomie d'une chute, le film ultra primé que l'on ne présente plus et qui en plus de représenter un sacré favori aux César pourrait même remporter l'Oscar du meilleur film (oui oui), Catherine Breillat pour L'été dernier, où flamboie Léa Drucker dans un rôle complexe loin, très loin d'être évident, et Jeanne Herry pour le poignant Je verrai toujours vos visages, l'un de nos chouchous.

Et ca ne s'arrête pas là en vérité...

Les femmes à l'honneur dans d'autres catégories

"Ce n'est pas la 1ère fois que 3 femmes sont nommées (2016, 2017 et 2022), mais cette année Justine Triet, Catherine Breillat et Jeanne Herry représentent plus de la moitié des nominations de la catégorie", attestent l'Académie dans un communiqué ayant suscité une abondance de réactions positives.

"Il était temps... face au patriarcat ambiant", "Espérons qu'à moins que l'une d'entre elles gagne le prix !", "Une nouvelle qui donne le sourire. Bravo à vous...

Lire la suite


À lire aussi

Agnès Jaoui est plus lumineuse que jamais dans "Le dernier des juifs"
Sexe : cette scène de "Anatomie d'une chute" qu'on ne verra jamais (et tant mieux)
Théâtre : on a vu "Un tramway nommé désir" et Cristiana Reali y est époustouflante