Cancer

22 JUIN - 22 JUILLET

Amour : Une fois de plus, votre fond de possessivité s'éveille malgré vous… Vous tendez à commettre des maladresses et à vexer votre partenaire. Votre entourage sera surpris de vos réactions plus vives qu'à l'ordinaire, et se sentira désemparé. Célibataire, vous êtes trop méfiant, laissez-vous un peu aller.

Travail-Argent : Il y a encore des démarches en perspective, c'est le relationnel qui va dominer dans le secteur professionnel. Les domaines de l'immobilier et de l'artisanat vous seront favorables. Consolidez patiemment votre situation matérielle sans chercher à brûler les étapes.

Santé : Bonne dans l'ensemble malgré une tension intérieure assez forte et un moral vacillant. Vous avez surtout besoin de vous changer les idées et de sortir de votre routine.

28 june
Illustrations de Jo Ratcliffe
  • Législatives: Attal annonce une série de mesures en faveur du pouvoir d'achat

    Gabriel Attal a promis samedi plusieurs mesures en faveur du pouvoir d'achat en cas de victoire du camp présidentiel aux élections législatives anticipées des 30 juin et 7 juillet, où l'extrême droite est donnée favorite.La prime de partage de la valeur (PPV) remplace depuis juillet 2022 la prime exceptionnelle de pouvoir d'achat mise en place en 2019, appelée "prime Macron".

  • Les imprimeurs sur le pont pour livrer le matériel électoral en temps record

    "Stressés", mais "flattés de participer à la vie démocratique", des salariés d'un imprimeur toulousain s'affairent autour d'une presse de 12 mètres de long d'où devront bientôt sortir en un temps record professions de foi et bulletins de vote pour les législatives."D'habitude, (...) on a cinq ans pour s'organiser" sur ce type d'élections, souligne Arnaud Prouvost, l'un des responsables, debout au milieu de l'atelier de cette entreprise. Là, ce sera seulement quelques jours, et dès ce week-end, une vingtaine de salariés sur la centaine que compte L'Atelier Groupe sera à son poste pour imprimer nuit et jour le matériel électoral d'une vingtaine de candidats.Depuis l'annonce de la dissolution de l'Assemblée nationale, il a fallu s'adapter pour pouvoir gérer cette commande inattendue qui devrait générer 15% du chiffre d'affaires mensuel de l'entreprise, dont M. Prouvost est le directeur financier.Afin de pouvoir mener à bien cette tâche urgente, l'imprimeur a notamment dû demander à ses clients ayant passé commande plus tôt d'accepter d'être livrés plus tard. "Tous ne le comprennent pas, c'est pourquoi on est obligé de travailler la nuit et le week-end", raconte-t-il, devant le grand écran du tableau de commande de la presse offset.-"Flatté"-Il a fallu trouver "suffisamment de salariés volontaires pour venir travailler le week-end", alors que "c'est la saison des communions, des mariages. Tout le monde peut avoir des préoccupations autres que de venir travailler", ajoute M. Prouvost.A ses côtés, un "conducteur de presse", également "chromiste", pose près de l'écran de grandes feuilles tout juste sorties de la machine, qu'il scrute attentivement, avant qu'elles ne partent à la découpe. Sur ces futures brochures et autres catalogues, dernier matériel non-électoral à être imprimé avant que le site bascule dans une configuration dédiée aux législatives, il pose son oeil d'être humain nécessaire pour contrôler la couleur, potentiellement déformée par la température ou l'humidité.Malgré le stress que va susciter la production rapide du matériel de vote, "on est flatté, on participe à la vie démocratique, c'est valorisant", déclare Didier Demur, responsable des appels d'offres de l'imprimerie, d'une voix qui porte pour couvrir le bruit des machines."Pour un imprimeur, ce sont toujours des moments que l'on apprécie", dit-il.- L'importance du papier -Le papier imprimé, "plus vieux métier industriel du monde", rappelle son collègue Arnaud Prouvost, reste essentiel notamment pour tous les gens n'ayant que "ce moyen pour chercher l'info" des élections, explique-t-il encore, non loin d'un massicot servant à la découpe du papier, qui tourne à plein régime.Chez un autre imprimeur, dans les Pyrénées-Orientales, l'urgence est aussi de mise. "Des candidats qui sont en train de s'unir vont décider d'imprimer lundi. Ca va être très compliqué" de livrer mardi, explique à l'AFP Lionel Lelièvre, gérant de l'imprimerie du Mas, à Cabestany.Mêmes impératifs dans le Tarn: "On attaque ce week-end mais (...) en tout cas, il faut que tout soit livré en temps et en heure. Il ne faut pas qu'on soit en retard", explique Stéphanie Belaygue, co-gérante de l'imprimerie Rhode, à Gaillac, évoquant elle-aussi le couperet de "mardi 18h00".Pour le choix de l'imprimeur, "ce sont les candidats qui sont les maîtres du choix de leur prestataire, personne n'impose rien", a affirmé à l'AFP Pascal Bovero, directeur général de l'Union nationale des industries de l'impression et de la communication (Uniic).Le matériel doit effectivement arriver mardi prochain en préfecture où il sera vérifié puis mis sous pli avant que La Poste prenne le relais pour envoyer le tout en une semaine et que les 49,5 millions d'électeurs aient reçu les professions de foi avant le premier tour.dmc/elr/dlm

  • Popstars de retour après 11 ans d'absence ! Jury très actuel, date de diffusion... Toutes les infos à retenir !

    "Popstars" a fait son arrivée à l'antenne en 2001. Après seulement cinq saisons, la dernière ayant été diffusée en 2013,...

  • Euro-2024: l'Espagne assomme d'entrée la Croatie 3-0

    L'Espagne a réussi son entrée en lice en s'imposant largement 3-0 face à la Croatie lors du choc du groupe B, le plus relevé de l'Euro-2024, samedi au Stade Olympique de Berlin.Le joueur du Real Madrid a repris un centre du Barcelonais Yamal (3-0, 45+2). 

  • Elon Musk : sa rémunération chez Tesla en fait le patron le mieux payé de l’Histoire

    Le patron de Tesla pourrait toucher près de 50 milliards de dollars, sous forme d’actions, au terme d’un accord de rémunération historique.

  • VOICI - Trooping the colour : le prince Louis fait encore des siennes et fait même rire sa mère, Kate Middleton

    Ce samedi 15 juin 2024 dans le cadre du Trooping The Colour, Charles III entouré d'une partie de son clan a pleinement célébré son anniversaire officiel... Toutefois, un événement a légèrement gâché les festivités outre-Manche. Explications !

  • Maxence et Perrine de Secret Story : leurs sentiments afin assumés au grand jour !

    Alors que Perrine a été éliminée aux portes de la finale de Secret Story ce vendredi 14 juin, la quotidienne du samedi 15...

  • Crazy Bear - 7 octobre

    Plus d'un an après sa sortie au cinéma, cette comédie horrifique, inspirée d'une étonnante histoire vraie, débarque pour la première fois sur Netflix. Ne passez surtout pas à côté de ce film dans lequel la vedette n'est autre qu'un ours cocaïnomane.

  • Euro 2024 / Espagne 3-0 Croatie : Résultats et classements

    L'Espagne a surclassé la Croatie 3-0, ce samedi pour le premier match du Groupe B de l'Euro 2024.

  • Euro 2024: l'Espagne et Fabian Ruiz écrasent la Croatie pour entrer dans la compétition

    L'Espagne a envoyé un message fort pour son entrée dans l'Euro 2024 contre la Croatie. Grâce à une première période étincelante de Fabian Ruiz et le très jeune Lamine Yamal déjà décisif, la Roja s'est imposée 3-0 dans le premier match du « groupe de la mort ». Moqué, voire conspué par les supporters du PSG après une fin de saison délicate, marqué par une performance très décevante contre Dortmund en demi-finale de la Ligue des champions, Fabian Ruiz est entré dans son Euro comme s’il sortait d’u

  • Dans les cortèges anti-RN, la peur diffuse des manifestants

    "Peur" de l'arrivée du RN au pouvoir, du retour des divisions à gauche: en France, samedi, les dizaines de milliers de manifestants contre l'extrême droite ont défilé avec une inquiétude qui colle aux coeurs, pour ne pas rester "à ne rien faire".Il y a les anciens des manifestations monstres du 1er mai 2002 contre la présence de Jean-Marie Le Pen au second tour de la présidentielle, des vieux sympathisants de gauche, des familles venues battre le pavé avec leurs enfants car elles "n'imaginent pas leur avenir dans un État fasciste". Et des jeunes qui "emmerdent le front national", reprenant un hymne punk qui tutoie les quatre décennies.A Marseille, la foule est diverse à l'image d'une ville nourrie par les immigrations. A Paris, cette diversité est moins visible. Et à Nice, le cortège qui a remonté la principale artère commerciale du centre ville, a rencontré indifférence, moqueries ("c'est le carnaval") et parfois franche hostilité ("moi je vote français !").La France anti-RN s'est donnée rendez-vous samedi dans les rues à l'appel des syndicats, des associations et des partis de gauche pour être "ensemble contre l'extrême droite" dans un pays où la perspective d'une entrée de Jordan Bardella, patron du RN, à Matignon n'a jamais été aussi proche. Philippe Villechalane, 70 ans, militant dans une association de chômeurs, avait manifesté en 2002. A l'époque, il "ne pensait pas qu'il y avait un vrai danger que l'extrême droite arrive au pouvoir", rembobine ce manifestant croisé à Paris. Mais "là oui" car "idéologiquement la droite a gagné".Dans le cortège parisien, au milieu d'une forêt de mains de SOS racisme, Isabelle, une enseignante quinquagénaire fait la moue: "en 2002 on n'avait même pas réussi à défiler tellement il y avait de monde"."On s'est habitué, c'est malsain", se désole Alice Ribière, 39 ans, une enseignante qui défile à Nice.-"Guerres intestines"-"Moi je suis plutôt modérée mais aujourd'hui on doit se mobiliser, si on ne le fait pas on ne le fera jamais", analyse Sandrine Arnautou, cadre à l'université de Lorraine, venue avec sa fille et son mari à Nancy. "Je crois que les électeurs RN ne sont pas forcément fachos. C'est un vote de colère. Il faut prendre conscience de cette colère, y répondre", avance cette manifestante.A Nantes, Marseille, Reims, Clermont-Ferrand ou Toulouse, la "peur" d'une accession de l'extrême droite au pouvoir transpire à chaque coin de phrase. "J'avais besoin de me retrouver avec un grand nombre de personnes pour sentir que je ne suis pas la seule. Le passage de l'extrême droite au pouvoir me fait peur", lâche Amélie Rouanet, 32 ans, travailleuse sociale à Toulouse. Le "RN fait vraiment peur, c'est contre mes valeurs, je fais des études pour être enseignante d'histoire-geo et je n'ai pas envie qu'on m'impose des programmes", glisse Ariane Guinamand, 22 ans, venue manifester pour la première fois à Clermont-Ferrand.  Dans les cortèges, beaucoup de manifestants ont le coeur à gauche et regardent avec espoir, perplexité ou peur, encore, les soubresauts du Nouveau Front populaire, l'alliance électorale des partis de gauche, déjà ébranlée par des accusations de "purges" visant LFI."On est dans une période très fasciste, on est très inquiets. Les urnes c'est important, la rue aussi. Les guerres intestines à LFI, c'est pas le moment, l'heure est à l'union", observe à Paris l'acteur Swan Arlaud connu pour son engagement à gauche.Mais les manifestations ont aussi attiré au-delà des habitués des cortèges. A Bordeaux, Pierre Planiol, 24 ans, ouvrier agricole est l’un des rares manifestants présents avec le drapeau français. "C’est le drapeau de la République qui nous rassemble tous et que l’extrême droite récupère et déshonore", dit le jeune homme qui se présente comme militant UDI et dit avoir voté pour Valérie Hayer aux européennes, la candidate du camp d'un Emmanuel Macron unanimement rejeté dans les défilés.."C’est important (de manifester). Même si avec la gauche on ne partage pas grand-chose, on partage le même drapeau, le même pays et le même amour de la démocratie", complète-t-il. Une démocratie qu'il juge aujourd'hui "en danger" face au RN. C’est les héritiers de qui on sait".grd-bur-juc-vla/lbx

  • Euro 2024: l’Espagne surclasse la Croatie dans le premier choc de la compétition et envoie déjà un message

    Triple championne d’Europe, l’Espagne a parfaitement débuté l’Euro 2024 en détruisant la Croatie à Berlin ce samedi (3-0). Outsider de la compétition, la Roja envoie un message à la concurrence.

  • Euro 2024 : l'Espagne fait forte impression en écrasant la Croatie mais perd Morata

    Dans le premier match du groupe B, l'Espagne a dominé la Croatie 3 à 0 au Stade olympique de Berlin. Une large victoire qui lui permet de prendre la tête de la poule en attendant le résultat d'Italie - Albanie. L'Espagne a réussi son entrée en lice en s'imposant largement 3-0 face à la Croatie lors du choc du groupe B, le plus relevé de l'Euro 2024, samedi au Stade Olympique de Berlin.À lire aussiRetrouvez le classement complet du groupe B Le duel entre la Roja et les Vatreni ("les Ardents), opp

  • David Beckham "obsédé par l’argent" : ces nouvelles révélations sur l’ancien footballeur qui vont faire parler

    Prochainement, "The House of Beckham: Money, Sex and Power", sortira. Ce livre fait des révélations explosives sur David Beckham et sa manière très étrange de gérer sa fortune, oubliant parfois de déclarer quelques millions...

  • Emoi après la "purge" à LFI, Hollande surprend... la gauche inquiète pour son Nouveau Front populaire

    Coup de massue à gauche, à peine réunie sous la bannière du Nouveau Front populaire, la décision de LFI de ne pas réinvestir plusieurs figures opposées à Jean-Luc Mélenchon a mis le feu aux poudres, une crise qui risque d'être également entretenue par la candidature surprise de François Hollande.Autre sujet potentiel de zizanie au sein du Nouveau Front populaire, la candidature de François Hollande en Corrèze, qui a surpris jusque dans les rangs socialistes et dont le bilan au pouvoir est critiq

  • "Purge", Quatennens... Mélenchon justifie les décisions prises par LFI pour les législatives

    Alors que le Nouveau Front populaire connaît des dissensions en raison notamment des choix concernant les candidats investis par La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon reste ferme sur les décisions prises par son parti, au sein duquel il garde une place prépondérante.

  • Manifestation contre l’extrême droite : "Je ne veux pas vivre dans une France raciste et fasciste"

    De notre envoyée spéciale dans le cortège parisien – Des centaines de milliers de Français ont déferlé dans les rues samedi pour dire non à l'extrême droite, répondant à l'appel d'un large front uni de syndicats, d'associations et de la coalition de gauche du Nouveau Front populaire. Face à la menace d'un RN aux portes du pouvoir, la mobilisation citoyenne a été d'une ampleur inédite, nourrie par la peur de voir l'extrême droite s'imposer et par l'espoir d'un changement de cap avec une gauche un

  • Vajacial : C’est quoi ce soin tendance pour prendre soin de ses parties intimes ?

    jardin secret - Ce soin esthétique prisé chez les femmes aux Etats-Unis se démocratise petit à petit en Europe

  • La bande-annonce du film Netflix Sous la Seine

    Un maître du genre vient de partager ses impressions sur ce thriller, numéro 1 du top Netflix. Il révèle être particulièrement surpris par son intrigue ainsi que sa réalisation, incitant de nombreux spectateurs à le visionner.

  • Législatives en France: la candidature surprise de l'ancien président François Hollande

    Après un petit couac, l'ancien président François Hollande sera bien candidat aux législatives anticipées du 30 juin sous la bannière du Nouveau Front populaire et investi par le Parti socialiste. Il sera candidat dans son fief, la Corrèze. Il a expliqué samedi 15 juin les raisons de son choix à la presse depuis la ville de Tulle dont il a longtemps été maire. Un retour soudain dans la vie politique qui a pris de court le Parti socialiste et pourrait créer des tensions au sein du Nouveau Front p