Sagittaire

23 NOVEMBRE - 21 DÉCEMBRE

Amour : Veillez à ne pas être trop intransigeant. Votre partenaire a besoin d'être rassuré sur vos sentiments. Vous n'aurez pas votre pareil pour faire la chasse à l'ennui et à la routine ! Vous ne perdrez pas une once de votre sensibilité mais vous saurez vous montrer, plus volontaire qu'à l'accoutumée.

Travail-Argent : Votre créativité, alliée à votre vision objective de la situation, vous permettra de trouver de nouvelles pistes de travail. Mais vous devrez faire face à des retards, des résistances et des obstructions de toutes sortes. Un déclic se produira bientôt.

Santé : Vous bénéficierez d'une bonne résistance de fond. Vous devez évacuer le stress.

16 january
Illustrations de Jo Ratcliffe
  • Bac: 535.000 élèves de première vont plancher sur l'épreuve de français

    Quelque 535.000 élèves de classe de première générale ou technologique passent vendredi l'écrit de français, coup d'envoi du bac 2024 qui se poursuivra mardi avec la philosophie pour les lycéens de terminale.Les élèves de terminale commenceront les épreuves écrites du bac mardi matin avec la philosophie.

  • Moyen-Orient: un marin blessé dans une attaque houthie contre un navire marchand

    Le Verbena, de "propriété ukrainienne et exploité par la Pologne", a été pris pour cible pour la "deuxième fois en 24 heures par un missile balistique anti-navire lancé depuis la zone contrôlée par les Houthis du Yémen dans le golfe d'Aden", a annoncé l'armée américaine ce jeudi 13 juin.

  • Législatives: la gauche joue l'union, Les Républicains devant la justice

    La gauche veut afficher son unité avec son "Nouveau Front Populaire" vendredi à 16 jours du premier tour des élections législatives, contrairement aux fractures chez LR, où Eric Ciotti conteste devant la justice son exclusion de la présidence du parti après son ralliement au Rassemblement national.Les chefs de file LFI, PS, écologiste et communiste tiendront une conférence de presse à 11H30 à la maison de la Chimie à Paris pour célébrer leur union. Jeudi soir, ils ont annoncé un programme commun de "rupture", avec une "déclinaison pour les 100 premiers jours du mandat", à l'issue de quatre jours d'intenses tractations.Les leaders de gauche ont multiplié les superlatifs pour saluer un "événement politique considérable en France", "une page de l'Histoire".Mais une inconnue de taille demeure sur ce qu'en pense Raphaël Glucksmann, qui se mure dans le silence. C'est "compliqué", a glissé à l'AFP un proche de la tête de liste PS/Place publique aux européennes.Huit mois après l'implosion de la Nupes, un nouveau programme est annoncé ainsi que des candidatures uniques et un partage des circonscriptions: 229 pour LFI, 175 pour le PS, 92 pour les Ecologistes et 50 pour les communistes.A gauche, même l'aile la plus hostile à La France insoumise soutient cet accord, dont l'ancien chef de l'Etat socialiste François Hollande. Pour faire barrage à "l'extrême droite", "on va au-delà des divergences", a-t-il expliqué sur TF1.Un paysage loin des fractures chez LR, sur lesquelles la justice va être amenée à se pencher. Le tribunal judiciaire de Paris examine vendredi le recours d'Eric Ciotti contre son exclusion des Républicains, pour son ralliement au Rassemblement national.Les ténors des Républicains doivent de leurs côtés se réunir dans un nouveau bureau politique pour valider formellement l'éviction de leur président prononcée mercredi. Mais les responsables de LR n'en ont pas fini avec leurs divergences, notamment au sujet de l'attitude à adopter en cas de duel entre le "Nouveau Front Populaire" et le RN au second tour du 7 juin. L'eurodéputé François-Xavier Bellamy voterait "bien sûr" pour le RN, a-t-il lâché avant de temporiser sur les réseaux sociaux, quand d'autres prônent l'abstention.- Et les JO ? -Du côté du Rassemblement national, Marine Le Pen et Jordan Bardella ont déjeuné avec leur nouvelle prise de guerre, Eric Ciotti, jeudi.Et les deux responsables d'extrême droite vont faire campagne sur le terrain, Marine Le Pen dans son fief d'Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) pour une déambulation sur le marché le matin, et Jordan Bardella dans une exploitation agricole dans le Loiret, l'après-midi. Du côté de la majorité présidentielle, le Premier ministre Gabriel Attal poursuit lui aussi sa campagne. Après Boulogne-sur-Mer, dans le Pas-de-Calais, il devrait se rendre sur les chantiers de Saint-Nazaire et à Nantes, pour un déplacement consacré à l'économie et aux entreprises, avec dans le viseur RN et LFI.Jeudi, il a fustigé "l'accord de la honte" à gauche. Les électeurs "de Raphaël Glucksmann doivent se sentir tellement trahis, ils ont entendu pendant toute la campagne" des européennes que c'était "fini avec Jean-Luc Mélenchon", a-t-il martelé.En marge du G7 en Italie, Emmanuel Macron a convoqué pour sa part un autre argument, l'approche des Jeux olympiques de Paris du 26 juillet au 11 août. Les Français vont "intégrer les Jeux olympiques" de Paris "dans leurs choix" aux législatives anticipées, a-t-il assuré. "Je pense qu'ils n'ont pas envie d'avoir des Jeux olympiques qui se présentent mal", et voudront des responsables "qui ont préparé ces Jeux" et "pas des gens qui ne sont pas prêts du tout", a ajouté le chef de l'Etat, en visant implicitement le Rassemblement national.Il ne "croit pas", par ailleurs, être affaibli à l'international malgré la menace d'une cohabitation avec l'extrême droite."Mes interlocuteurs" du G7 "sont tous des élus démocratiques. Ils ont tous dit: +C'est courageux+", a-t-il affirmé devant des journalistes, à propos de la dissolution de l'Assemblée nationale et de ces élections législatives à hauts risques les 30 juin et 7 juillet.Un désaccord de plus avec son prédécesseur socialiste François Hollande, qui considère que la décision de dissoudre l'Assemblée nationale "intervient au pire moment et dans les pires circonstances".bur-adc/sde/lpa

  • Harry et Meghan cherchent-ils à "punir" quelqu'un ? Ces éléments qui interrogent

    Le duc et la duchesse de Sussex ne bénéficient plus de la même sécurité depuis qu’ils ont quitté la famille royale. L’attitude du prince Harry et Meghan Markle montrerait qu’ils cherchent à punir quelqu’un.

  • Burkina Faso: incertitudes après un tir d'obus ce mercredi, les soldats appelés à regagner leur détachement

    Au Burkina Faso, la situation reste confuse depuis le tir d’obus qui a occasionné des blessés et des dégâts matériels dans la cour de la télévision publique ce mercredi 12 juin, à l'heure du conseil de ministres. Les Burkinabés se posent toujours des questions sur ce qui s’est réellement passé. Des hélicoptères avaient survolé la zone une bonne partie de la soirée et beaucoup se demandent où se trouve le capitaine Ibrahim Traoré. De plus, dans une note ce jeudi 13 juin, le chef d’état-major géné

  • Les fidèles musulmans commencent le grand pèlerinage à La Mecque

    Le grand pèlerinage à La Mecque démarre vendredi avec le rite du "tawaf" qui consiste à tourner autour de la Kaaba, la structure cubique noire vers laquelle les musulmans du monde entier se dirigent pour prier, au cœur de la Grande mosquée. Cette année, l'Arabie saoudite prend en charge le pèlerinage de 1 000 Palestiniens parmi les familles des victimes de la bande de Gaza. Le grand pèlerinage annuel musulman débute vendredi 14 juin à La Mecque, dans l'ouest de l'Arabie saoudite, pour plus d'un

  • Soudan: le Conseil de sécurité de l’ONU appelle à un cessez-le-feu à el-Fasher

    La communauté internationale réclame la fin du siège d’el-Fasher au Darfour. Quatorze membres du Conseil de sécurité de l’ONU ont voté ce jeudi 13 juin pour demander la fin des combats autour de la ville où sont piégés des centaines de milliers de civils. Seule la Russie s’est abstenue. Avec notre correspondante à New-York, Carrie NootenLe Conseil a été quasiment unanime, même s’il a mis près de deux semaines à négocier cette résolution. Les combats autour d’el-Fasher doivent cesser. Le siège de

  • Tchad: le Premier ministre Allamaye Halina a prononcé son discours de politique générale

    Au Tchad, près de trois semaines après sa nomination, le Premier ministre Allamaye Halina a obtenu la confiance du Conseil national de transition ce jeudi 13 juin. Sur 203 membres du CNT, 165 des 172 présents lui ont apporté leur soutien. Auparavant, Allamaye Halina avait prononcé son discours de politique générale. Douze chantiers sont issus du programme électoral de Mahamat Idriss Deby à la dernière présidentielle. Il a surtout promis que cette fois-ci, le pouvoir tchadien passerait le cap des

  • Peter Phillips, le cousin devenu le pilier de William

    ROYALE CHRONIQUE - Le fils aîné de la princesse Anne entretient depuis toujours une véritable complicité avec le prince William. Plus qu’un cousin, il est pour lui comme un frère. D’autant plus depuis que le prince Harry s’est exilé aux États-Unis.

  • RDC : deuxième journée du procès des auteurs des attaques du 19 mai

    En République démocratique du Congo, une nouvelle audience a lieu ce vendredi 14 juin à la prison militaire de Ndolo, dans la capitale, dans le procès des auteurs présumés des évènements du 19 mai dernier. Au total, 51 personnes sont poursuivies par le tribunal militaire de Kinshasa/Gombe pour leur participation à l’attaque qui a visé le domicile du responsable politique Vital Kamerhe, devenu depuis le président de l’Assemblée nationale. Les assaillants s’étaient ensuite retranchés au sein du Pa

  • Les tensions avec la Chine au menu du G7

    La Chine sera au centre des discussions du G7 vendredi en Italie, où les dirigeants des pays les plus riches du monde chercheront les moyens de protéger leurs industries tout en évitant une guerre commerciale ouverte avec Pékin.Les dirigeants aborderont aussi vendredi les récentes restrictions chinoises sur les exportations de minerais rares comme le gallium, le germanium et le graphite, cruciaux pour des industries comme les télécoms, l'électronique et les batteries.

  • Le patron du CNC Dominique Boutonnat jugé pour agression sexuelle sur son filleul

    Le président du Centre national du cinéma (CNC) Dominique Boutonnat est jugé vendredi après-midi à Nanterre pour agression sexuelle sur son filleul, une affaire pour laquelle plusieurs associations ont demandé son retrait de ses fonctions.L'actrice Judith Godrèche, qui milite pour la protection des enfants et contre les violences sexuelles, particulièrement dans le milieu du cinéma français, avait demandé devant le Sénat la mise en retrait de ses fonctions du patron du CNC. Sollicité par l'AFP,

  • Afrique du Sud: élection du président, avant un gouvernement de coalition

    L'Assemblée nationale sud-africaine, issue des législatives les plus disputées de cette jeune démocratie née après l'apartheid, siège pour la première fois vendredi pour élire le chef de l'Etat, qui formera un gouvernement de coalition inédit.L'Assemblée, qui siège au Cap, devrait dans la matinée élire son président et son adjoint(e).

  • Le front de pluie qui a mis en alerte le Chili se déplace vers l'Argentine

    Les front de pluie qui a mis en alerte le Chili depuis mercredi, faisant un mort et plus de 6.000 sinistrés sur son passage, selon un dernier bilan jeudi soir des autorités, a quitté le pays et s'est déplacé sur l'Argentine voisine.Après un peu plus de 24 heures de pluies, "le pire du système frontal dans les régions de Coquimbo, Metropolitana, Valparaiso et O'Higgins est passé", avait plus tôt annoncé le sous-secrétaire à l'Intérieur Manuel Monsalve, ajoutant que "quatre-vingt pour cent de ce s

  • Mali: à Gao, la cité Naata accueille déplacés et réfugiés

    À Gao, dans le nord du Mali, la toute nouvelle Cité Naata, accueille ses premiers déplacés et réfugiés. En construction depuis un an et demi à Djebock, en périphérie de Gao et inauguré officiellement ce vendredi 7 juin, ce site du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés offre une solution pérenne aux personnes qui ont dû fuir de chez elles en raison de la menace sécuritaire, des violences des jihadistes liés à al-Qaïda ou à l'État islamique, ou de celles des militaires et dont les

  • États-Unis : la Cour suprême annule les restrictions d’accès à la pilule abortive

    Cette décision, prise à l'unanimité, signifie que la mifépristone peut continuer d’être prescrite jusqu’à 10 semaines et livrée par la Poste.

  • Afrique du Sud : l'ANC conclut un accord de dernière minute pour un gouvernement de coalition

    Jeudi, à la veille de la première session du nouveau Parlement, le Congrès national africain, parti du président sud-africain Cyril Ramaphosa, a annoncé avoir conclu un accord pour former un gouvernement de coalition qui doit "graviter autour du centre". Le Congrès national africain (ANC), le plus important parti sud-africain, privé de majorité absolue par les dernières élections fin mai, a annoncé jeudi 13 juin avoir conclu un accord avec plusieurs partis en vue de la formation d'un gouvernemen

  • Législatives: Attal dans "l'action", programme commun à gauche et guerre à droite

    Gabriel Attal a lancé jeudi dans le Pas-de-Calais la campagne de la majorité présidentielle sur le terrain, promettant d'avoir dépassé la "sidération" de la dissolution, tandis que la gauche a abouti à un "programme de rupture" commun pour son "Nouveau Front populaire", loin des fractures persistantes à droite.L'alliance de gauche a finalement fait fructifier ses négociations: dans la soirée, les dirigeants des différents mouvements se sont satisfaits d'un accord sur un "programme de gouvernement et des candidatures uniques", avec "une déclinaison pour les 100 premiers jours du mandat", après les législatives anticipées des 30 juin et 7 juillet. Mais Raphaël Glucksmann, en tête de la gauche pour les européennes, reste muré dans le silence. "C'est compliqué", a commenté à l'AFP un de ses proches, interrogé pour savoir si Place publique validait le programme.Le mouvement de l'essayiste avait pourtant bien signé l'accord de principe trouvé entre les différentes formations de gauche du "Nouveau Front populaire" dès lundi soir.Le contenu précis de l'accord n'a pas encore été dévoilé, pas plus que l'identité du potentiel Premier ministre qui émanera de cette future coalition en cas de victoire. Une conférence de presse devrait se tenir vendredi pour détailler le programme.En attendant, Gabriel Attal est rentré dans le grand bain dans le Pas-de-Calais. Le Premier ministre a été interpellé sur des sujets du quotidien comme les inondations, les heures supplémentaires des professeurs ou la réforme de l'assurance chômage, contestée à gauche, qui fera bien l'objet d'un décret "d'ici au 1er juillet".- Un débat Mélenchon-Attal-Bardella ? -Même s'il martèle qu'il est désormais "dans l'action" et non "la sidération", le Premier ministre a tout de même eu du mal à masquer son malaise au moment d'évoquer la manière dont il a appris la dissolution de dimanche, dans l'émission Quotidien. Emmanuel Macron lui a-t-il demandé son avis ? "Non. Il m'a annoncé sa décision". "C'est sa prérogative", a-t-il évacué, tout en assurant qu'il "n'aim(ait) pas trop raconter (ces) échanges".Tout aussi ébranlée après le camouflet des européennes, la majorité a dévoilé une deuxième vague d'investitures, dont celle du ministre des Affaires étrangères Stéphane Séjourné dans les Hauts-de-Seine.En chef de la majorité, M. Attal s'est également dit "favorable sur le principe" à l'organisation d'un débat télévisé avec Jordan Bardella et Jean-Luc Mélenchon, érigés en principaux rivaux du camp présidentiel.Mais le leader insoumis n'a pas donné suite: le Front populaire "n'a pas encore désigné son candidat Premier ministre (...) C'est donc aux chefs des grands partis de notre coalition d'aller à ce type de débats", a-t-il fait valoir. La veille, il s'était tout de même estimé "capable" d'endosser ce rôle, sans "s'imposer" ni "s'éliminer".D'autres noms ont également été évoqués pour Matignon, comme ceux de l'autre Insoumis, François Ruffin."Si jamais il y a un consensus sur un nom, je suis prêt à prendre la place qu'on voudra pour transformer la vie des gens", a déclaré ce dernier. La députée socialiste Valérie Rabault a de son côté plaidé pour "une candidature féminine", n'excluant pas la sienne auprès de l'AFP. En tout cas, cet épineux débat de personnes ne semble pas avoir empêché la gauche d'aboutir, même si le patron du PCF Fabien Roussel avait reconnu dans la journée des "débats un peu tendus". - Ciotti déjeune avec Bardella -A droite, le feuilleton continue. Exclu de son parti mercredi par un bureau politique dont il conteste la légitimité et donc la validité de la décision, Eric Ciotti s'est rendu jeudi matin sans entrave à son bureau du siège du parti, au milieu d'une forêt de caméras. Le tribunal judiciaire de Paris examinera vendredi le recours du député des Alpes-Maritimes contre son exclusion des Républicains, a-t-on appris de source judiciaire. Un nouveau bureau politique, initialement envisagé jeudi, est prévu vendredi entre les ténors de LR.Eric Ciotti a par ailleurs déjeuné avec Jordan Bardella et Marine Le Pen, martelant son soutien à une "union des droites".Mercredi, lors d'une journée rocambolesque, tous les cadres de LR ont décidé de confier la direction du parti à Annie Genevard et François-Xavier Bellamy et ont reconduit des candidatures de tous les députés sortants, sauf Eric Ciotti et une proche.Mais les divergences éclatent au sein des LR sur l'attitude à adopter en cas de duel entre le Front populaire et le RN au second tour. M. Bellamy voterait "bien sûr" pour le RN alors que Florence Portelli, vice-présidente des LR, "voterait blanc".- Maréchal pas candidate -La crise est aussi ouverte à Reconquête!, qui a exclu la tête de liste aux européennes Marion Maréchal, en plein divorce avec Eric Zemmour. "Je n'ai en aucun cas rallié ou rejoint le Rassemblement national", a insisté la nièce de Marine Le Pen sur TF1, affirmant qu'elle ne serait pas candidate aux législatives et assurant n'avoir pas négocié de poste au sein d'un éventuel gouvernement d'extrême droite.La porte est en revanche ouverte pour ses proches, dont certains l'ont suivie dans son départ: Guillaume Peltier et Nicolas Bay, vice-présidents de Reconquête!, ainsi que Laurence Trochu.La campagne commence dans un contexte économique toujours plus incertain. Signe des inquiétudes des investisseurs, le taux d'emprunt à dix ans de la France continue d'augmenter depuis la dissolution et l'écart avec l'Allemagne a atteint son plus haut depuis 2017.ama-bpa-fac-sac/sde/sp

  • Gaza: les bombardements se poursuivent, Joe Biden accuse le Hamas de bloquer un plan de trêve

    Les États-Unis s'efforcent d'obtenir un accord qui prévoit, dans une première phase, un cessez-le-feu de six semaines accompagné d'un retrait israélien des zones densément peuplées de Gaza, de la libération de certains otages retenus à Gaza et de la libération de Palestiniens emprisonnés par Israël.

  • RDC: au moins 42 personnes tuées dans une attaque revendiquée par les ADF

    Dans l'est de la RDC, les miliciens des Forces démocratiques alliées (ADF), organisation affiliée au groupe État islamique, multiplient les attaques depuis le début du mois. Près de 150 personnes ont été tuées, dont au moins 42 ce jeudi 13 juin dans un raid survenu dans le territoire de Lubero, dans le nord-Kivu. Quarante-deux corps ont été retrouvés sans vie dans la matinée de ce jeudi 13 juin dans le secteur de Bapere, dont certains ligotés et décapités. Ce sinistre tableau a été dépeint à l'A