Sagittaire

23 NOVEMBRE - 21 DÉCEMBRE

Amour : Cette semaine s'annonce radieuse. Aussi bien en amour qu'en famille, le climat sera doux et joyeux. Vous vous sentirez en confiance et pourrez compter sur les gens qui vous entourent. En même temps, avec toute la bienveillance dont vous faites preuve à l'égard de vos proches, il est normal que cela vous revienne un peu. Vous avez des amis en or et vous le savez. Profitez de toutes ces bonnes ondes ! Célibataire, votre charme ne passera pas inaperçu.

Travail-Argent : Votre environnement professionnel sera plus que favorable cette semaine. Votre entourage se rendra bien compte de vos compétences et il se pourrait qu'on fasse appel à vous pour mener à bien des tâches compliquées ou pour prendre de nouvelles responsabilités. Ce sont vos grandes capacités d'adaptation et vos facilités en matière de communication qui vous rendront indispensable. Sans parler de votre diplomatie qui fera mouche ! Toutefois, ce n'est pas une raison pour négliger de vérifier l'état de vos comptes !

Santé : C'est la grande forme ! Envolés les problèmes de dos et autres petits maux du quotidien qui rendent parfois la vie impossible. Vous vous sentez bien dans votre peau et cela se voit. Votre mine radieuse et votre forme olympique risquent de faire des jaloux ! Peu importe, profitez-en et savourez cet état de bien-être. Attention quand même, vous pourriez ne pas assez vous hydrater, bichonnez votre corps.

23 june - 29 june
Illustrations de Jo Ratcliffe
  • Papouasie-Nouvelle-Guinée: "course contre la montre" pour retrouver des survivants du glissement de terrain

    Les sauveteurs se livrent à "une course contre la montre" pour retrouver des survivants après qu'un glissement de terrain a enseveli un village de Papouasie-Nouvelle-Guinée et tué environ 670 personnes, a déclaré lundi à l'AFP un responsable de l'ONU. "Cela fait déjà trois jours et sept heures que la catastrophe s'est produite.Mais ce bilan est passé à environ 670 morts lorsque les secouristes se sont aperçus que le village frappé par le glissement de terrain comptait plus d'habitants qu'estimé,

  • Nouvelle-Calédonie: l'état d'urgence levé mardi matin, l'aéroport reste fermé

    L'état d'urgence sera levé mardi matin en Nouvelle-Calédonie, a annoncé la présidence française, mais l'aéroport international restera fermé jusqu'à dimanche en dépit d'une progressive retombée des tensions.La levée des mesures d'exception, en vigueur depuis le 16 mai dans l'archipel français du Pacifique Sud, est programmée mardi 05H00 à Nouméa (20H00 lundi heure de Paris, 18H00 GMT).Elle doit "permettre les réunions des différentes composantes du FLNKS (principal mouvement indépendantiste, ndlr) et les déplacements sur les barrages des élus ou responsables en mesure d'appeler à leur levée", a expliqué la présidence dans un communiqué.L'aéroport international de Nouméa, fermé aux vols commerciaux depuis le 14 mai, le restera au moins jusqu'au dimanche 2 juin, a indiqué son opérateur, malgré une retombée des violences sur le terrain.La route qui mène à l'aéroport demeure très dégradée par endroits et toujours jonchée de carcasses de véhicules, selon des sources locales.Les évacuations, par centaines, de touristes bloqués s'effectuent depuis l'aérodrome de Magenta à Nouméa.Après des Australiens et des Néo-Zélandais à partir de mardi, de premiers touristes français pris au piège ont pu quitter le territoire samedi à bord d'appareils militaires.- "Référendum" -C'est l'examen puis l'adoption à Paris d'une réforme prévoyant l'élargissement du corps électoral local pour les scrutins provinciaux qui a mis le feu au poudres, déclenchant des émeutes qui ont jusque-là fait sept morts.  Les indépendantistes craignent que ce changement ne "minorise" le peuple autochtone kanak, qui représente plus de 41% de la population locale, et réclament le retrait du texte. Pour devenir effective, la réforme doit encore être approuvée par les deux Chambres du Parlement réunies en Congrès. S'il a promis au cours d'une visite éclair jeudi à Nouméa que cette réforme ne passerait pas "en force", le président Emmanuel Macron a évoqué la possibilité de convoquer "un référendum" , dans un entretien accordé au quotidien français Le Parisien. Dimanche à Berlin, il a nuancé ses propos, assurant que l'éventualité d'une soumission du texte au vote des Français relevait d'une simple "lecture de la Constitution" et qu'il ne s'agissait "pas d'une intention". Le chef de l'Etat veut donner la priorité à un "accord global" entre élus calédoniens loyalistes et indépendantistes sur le "dégel" du corps électoral et l'avenir du territoire. Il a pour cela donné jusqu'à la fin du mois de juin aux deux camps. Sur le terrain, la nuit de dimanche à lundi dans Nouméa et son agglomération a été relativement calme, même si des traces d'échauffourées étaient visibles dans le quartier de la Vallée-du-Tir, un bastion indépendantiste, a constaté une journaliste de l'AFP.Ailleurs, de nombreux barrages ont été déblayés, d'autres sont toujours en place mais désertés.La présidence a annoncé l'envoi "dans les prochaines heures" de "480 gendarmes mobiles", ce qui portera à quelque 3.500 le nombre d'effectifs de forces de l'ordre déployés en Nouvelle-Calédonie, notamment pour enlever les barrages qui émaillent le territoire. Satisfaction pour les autorités locales, les routes d'accès au Médipôle, le centre hospitalier situé dans la banlieue de Nouméa, sont désormais sécurisées, ce qui devrait permettre une meilleure prise en charge des malades. - "Geste réflexe" -L'archipel n'avait plus connu de telles violences depuis 1984-1988, quand des affrontements entre partisans et opposants à l'indépendance avaient fait près de 80 morts et craindre la plongée de la Nouvelle-Calédonie dans la guerre civile.Vendredi, le bilan des émeutes a grimpé à sept morts, le septième étant un homme de 48 ans tué par un policier. Ce dernier, qui n'était pas en service, a été mis en examen dimanche pour coups mortels aggravés par l'usage d'une arme et placé sous contrôle judiciaire.Il a reconnu lors de sa garde à vue "avoir tiré un seul coup de feu, dans un geste réflexe pour se défendre", dans un "contexte de forte hostilité" à son endroit et envers un collègue alors qu'ils se dirigeaient vers le Médipôle et que leur véhicule a été caillassé par un "groupe de 40 à 50 personnes", selon le parquet de Nouméa.La Nouvelle-Calédonie est un ensemble d'îles françaises depuis le XIXe siècle. Son économie repose essentiellement sur le nickel dont elle concentre 20 à 30% des réserves mondiales. De quoi faire craindre des "ingérences" de la Chine, selon le sénateur français Claude Malhuret, qui a souligné auprès de l'AFP que Pékin avait "besoin de nickel pour produire ses batteries". Le secteur, qui emploie directement ou indirectement 20 à 25% des salariés calédoniens, est gravement mis à mal par les émeutes.md-cm-tbm/tmt/roc 

  • Genève: Tariq Ramadan jugé en appel pour viol

    L'islamologue suisse Tariq Ramadan est attendu lundi à Genève pour son jugement en appel, un an après avoir été acquitté de l'accusation de viol et contrainte sexuelle à l'issue d'un procès dans une ambiance très tendue.- "Le doute profite à l'accusé" - Tariq Ramadan, 61 ans, avait été acquitté le 24 mai 2023 de l'accusation de viol et contrainte sexuelle par le Tribunal correctionnel de Genève qui a jugé qu'il n'y avait pas de preuve contre lui dans cette affaire remontant à 2008.

  • Macron à la rencontre de l'Allemagne de l'Est

    Emmanuel Macron va saluer lundi à Berlin la mémoire des six millions de Juifs assassinés par les nazis et lancer depuis l'est de l'Allemagne un appel à la jeunesse pour plus d'Europe, à moins de deux semaines des élections européennes.- Ville martyre - Emmanuel Macron décorera aussi le français Serge Klarsfeld et son épouse allemande Beate, qui ont traqué les nazis restés impunis après-guerre et contribué à la mémoire de la Shoah.

  • Guerre Israël-Gaza : une frappe près de Rafah tue des dizaines de civils, ce que l’on sait

    Le Hamas accuse Israël d’avoir intentionnellement bombardé un centre pour réfugiés. Tsahal dit pour sa part avoir visé un « complexe du Hamas ».

  • Arménie : des milliers de manifestants rassemblés contre la cession de villages à l’Azerbaïdjan

    Les manifestants réclament la démission du Premier ministre, Nikol Pachinian, après la cession de quatre villages frontaliers à l’Azerbaïdjan.

  • Crise en Nouvelle-Calédonie : L’état d’urgence va finalement être levé mardi matin

    NOUVELLE stratégie - Quelque 480 gendarmes mobiles vont être envoyés en renfort en Nouvelle-Calédonie afin de reprendre le contrôle de certains quartiers du Grand Nouméa

  • Législatives à Madagascar: la campagne, marquée par un faible engouement et des tensions, prend fin

    À Madagascar, dernière ligne droite avant les élections législatives prévues ce 29 mai. La campagne se clôture ce lundi. Pendant 20 jours, le pays s’est animé au passage des voitures de campagne et au rythme de distributions de dons de candidats. Une effervescence de façade qui masque le faible engouement de la population pour le scrutin mais aussi les tensions qui ont émaillé la campagne. Avec notre correspondante à Antananarivo, Pauline le TroquierCe qui semble le mieux résumer cette campagne,

  • Algérie: 11 ans après, le procès de l’attaque terroriste de Tiguentourine s’ouvre à Alger

    Le procès de l'attaque terroriste du site gazier de Tiguentourine près d'In Amenas dans le sud-est de l'Algérie doit s'ouvrir ce lundi à Alger. Quatre accusés comparaîtront pour appartenance à un groupe terroriste armé, prise d’otages, homicides volontaires avec préméditation, guet-apens et détérioration de biens de l’État. Durant 3 jours en janvier 2013, un commando d'hommes armés avait pris en otage les employés du site jusqu’à ce que les autorités algériennes réagissent par une opération musc

  • Cameroun: un attentat dans un bar de Bamenda fait 2 morts et une quarantaine de blessés

    Au Cameroun, un attentat a fait environ 2 morts et 39 blessés à Bamenda, capitale de la région anglophone du Nord-ouest. Deux bombes se sont déclenchées samedi soir dans un bar prisé de la population. L’attaque n’a pour l’instant pas été revendiquée. Il était environ 20h et de nombreux clients étaient attablés lorsque deux engins ont explosé dans un bar situé en face d’une maternité et à 100 mètres à peine d’une base de la gendarmerie.Parmi les blessés, un homme a pu s’en sortir. Il témoigne. «

  • En Nouvelle-Calédonie, l’état d’urgence n’est pas reconduit mais des renforts sont envoyés

    480 gendarmes mobiles vont être déployés dans l’archipel, annonce l’Élysée, deux semaines après le début des heurts.

  • Lituanie: le président Gitanas Nauseda réélu après une campagne dominée par les questions de défense

    En Lituanie, le président sortant Gitanas Nauseda a été réélu très largement avec près de 75% des voix et un taux de participation de 49%. Sa Première ministre et rivale Ingrida Simonyte a concédé sa défaite après une campagne marquée par les menaces de la Russie voisine. Le président sortant a été plébiscité par les électeurs. Il a su rassembler les Lituaniens en leur parlant d’eux et en faisant attention à leurs problèmes, rapporte notre correspondante à Vilnius, Marielle Vitureau.La Commissio

  • Gaza: les Palestiniens accusent Israël d'un «massacre» après des frappes contre des déplacés à Rafah

    Selon les autorités du Hamas, au moins 35 personnes ont été tuées et des dizaines d'autres blessées lors du bombardement par Israël d’un centre pour personnes déplacées près de Rafah, ville du sud de la bande de Gaza. L'armée israélienne a affirmé pour sa part qu'un de ses avions avait « frappé un complexe du Hamas à Rafah dans lequel opéraient d'importants terroristes ». La présidence palestinienne et le Hamas ont accusé Israël d'avoir commis un « massacre » en visant un centre pour personnes d

  • Le Hamas dit avoir visé Tel-Aviv avec un "important barrage de roquettes"

    La branche armée du Hamas palestinien a dit avoir visé Tel-Aviv avec un "important barrage de roquettes", après que l'armée israélienne ait affirmé qu'au moins huit roquettes avaient été lancées depuis la bande de Gaza.

  • Liga : Le Barça offre une dernière victoire à son entraîneur Xavi

    FOOTBALL - Alors que Xavi va quitter son poste, le FC Barcelone a gagné 2-1 contre le Séville FC lors du dernier match de la saison 2023-2024 du championnat d’Espagne

  • Lituanie: le président Gitanas Nauseda triomphalement réélu

    Le président pro-européen de Lituanie Gitanas Nauseda a été réélu triomphalement dimanche au second tour de la présidentielle, face à sa Première ministre et rivale Ingrida Simonyte qui a reconnu sa défaite.La Première ministre conservatrice Ingrida Simonyte, 49 ans, qui se présentait pour la deuxième fois contre M. Nauseda mais a obtenu moins d'un quart des suffrages, a reconnu sa défaite et a dit "féliciter le président élu de la Lituanie".

  • Gaza: Amnesty demande l'ouverture d'une enquête pour "crimes de guerre" après des frappes israéliennes meurtrières en avril

    Des frappes menées par Israël à Gaza les 16, 19 et 20 avril ont tué plus de 40 civils, dont 32 enfants. Amnesty International demande à la Cour pénale internationale d'ouvrir une enquête pour "crimes de guerre".

  • Un séisme de magnitude 6,6 enregistré près de l'archipel des Tonga dans le Pacifique Sud

    Le Centre d'alerte aux tsunamis du Pacifique a indiqué que le tremblement de terre, qui a eu lieu près des îles peu peuplées de Kao et Tofua ce lundi 27 mai, ne devrait pas provoquer de tsunami.

  • Européennes : Édouard Philippe pas convaincu par un débat Macron-Le Pen

    L’ancien Premier ministre, Édouard Philippe, a jugé qu’une telle confrontation serait « surprenante » à deux semaines des élections européennes.

  • Nouvelle-Calédonie : l'état d'urgence sera levé mardi matin à Nouméa, annonce l'Élysée

    La présidence française a annoncé, dimanche, la levée de l'état d'urgence en Nouvelle-Calédonie lundi à 20 h (heure de Paris, mardi matin à Nouméa), instauré mi-mai, dans le but de rétablir un dialogue sur les barrages toujours en place. Après plusieurs journées d'émeutes, 480 gendarmes mobiles vont être déployés sur l'archipel. L'état d'urgence en Nouvelle-Calédonie, touchée par plusieurs journées d'émeutes, sera levé lundi à 20 h (heure de Paris, mardi 5 h à Nouméa), a annoncé dimanche 26 mai