Taureau

21 AVRIL - 20 MAI

Amour : Vous serez très diplomate en famille. Vous faites fi des tensions et vous vous consacrez à l'harmonie du foyer. Certains vous solliciteront peut-être pour régler un conflit ou pour donner votre avis.

Travail-Argent : Vos supérieurs pourraient vous donner de nouvelles responsabilités. Si ce changement de situation peut vous faire peur, n'ayez craintes, de fidèles alliés vous aideront à faire la transition en douceur.

Santé : Si vous vous êtes senti quelque peu déprimé ces derniers temps, vous reprendrez enfin goût à la vie.

23 september
Illustrations de Jo Ratcliffe
  • Chelsea-Liverpool: évacué sur civière, Gravenberch rejoint l’infirmerie déjà surchargée des Reds

    Ryan Gravenberch s’est sérieusement blessé lors de la finale de la League Cup entre Chelsea et Liverpool, ce dimanche à Wembley. Touché à la cheville gauche, le milieu de terrain néerlandais a quitté le terrain sur une civière. De quoi rallonger la liste impressionnante des blessés chez les Reds.

  • Judith Godrèche a "longuement hésité" à venir aux César : la condition qu'elle a imposée

    Les César 2024 ont été marqués par la victoire d'"Anatomie d'une chute" et du "Règne animal", mais également par le discours...

  • Ligue 1: Monaco terrasse Lens et retrouve le podium

    Monaco, vainqueur de Lens à Bollaert au terme d'un match au scénario fou (3-2), est remonté sur le podium de la Ligue 1 et sur la 3e place, dimanche lors de la 23e journée, délogeant Nice, incapable de dominer à domicile la lanterne rouge Clermont (0-0).Sale après-midi également pour Lille (5e), corrigé à Toulouse (3-1).

  • Mondiaux de tennis de table: les Bleus stoppée par la Chine en finale

    Il a fallu l'imprenable Chine, couronnée une onzième fois de suite, pour mettre fin à l'épopée des Bleus version Lebrun dimanche 25 février en finale des Mondiaux de tennis de table par équipes à Busan, en Corée du Sud Sur le podium, les grands sourires de Félix et Alexis Lebrun ainsi que de Simon Gauzy, surclassés 3-0 sur les tables une demi-heure plus tôt rappelaient la rareté du moment. Les pongistes français ont égalé le meilleur résultat des Bleus, 27 ans après l'argent décroché en 1997 par

  • Guerre Israël - Hamas : à Paris, les discussions autour d’une trêve à Gaza franchissent une nouvelle étape

    Le chef du Mossad, David Barnea, s’est rendu à Paris pour discuter du projet de trêve entre Israël et le Hamas avec les États-Unis, l’Égypte, et le Qatar.

  • Salon de l'agriculture: dans la Drôme, la colère des agriculteurs bio

    Le 60e Salon international de l'agriculture a ouvert ses portes samedi 24 février dans un contexte de colère paysanne. Des centaines d'agriculteurs ont manifesté à Paris jusqu'aux portes du parc des expositions. Les revendications sont variables d'un syndicat à l'autre et d'un modèle de production à un autre. Signe de la complexité des dossiers agricoles, la satisfaction donnée à une revendication sur la réglementation des pesticides, irrite d'autres agriculteurs. Les exploitants bio sont en col

  • Européennes 2024 : le PS officialise la désignation de Raphaël Glucksmann comme tête de liste

    Le Parti socialiste a officialisé, samedi, l’accord conclu avec Place Publique, parti de Raphaël Glucksmann. L’eurodéputé sera bien à la tête de cette liste commune lors des élections européennes de juin prochain.

  • France-Italie: nouveau coup dur pour les Bleus, Jalibert sort sur blessure

    Le demi d’ouverture de l’UBB et du XV de France, Matthieu Jalibert, touché au genou gauche après un plaquage à retardement, a quitté le terrain avant la mi-temps contre l’Italie, lors de la 3e journée du Tournoi des VI Nations.

  • Eurovision: la fierté de la famille de Bashar Murad, Palestinien voulant représenter l'Islande

    Qui représentera l’Islande à l’Eurovision 2024 ? Le pays organisait samedi soir la deuxième demi-finale de son concours de sélection, à laquelle participait un chanteur palestinien : Bashar Murad. Ce jeune artiste de Jérusalem ambitionne de représenter l’île nordique lors du concours qui aura lieu en mai prochain. En cas de qualification, il serait le premier Palestinien à y participer. Avec nos envoyés spéciaux à Jérusalem, Nicolas Benita et Guilhem DelteilC’est une maison traditionnelle palest

  • Tchad: appel à une journée morte pour protester contre la cherté de vie

    Au Tchad, la coalition de quelques partis politiques et de la société civile dénommée « Nous peuple » appelle la population tchadienne à une opération « ville morte » lundi 26 février sur toute l’étendue du territoire pour manifester contre l'augmentation des prix. Au Tchad, cette action d'une ville morte lundi, à l'appel de la coalition « Nous peuple », vise à réclamer au gouvernement tchadien de trouver des solutions aux multiples maux, et surtout à la cherté de la vie et à la mal-gouvernance

  • A la frontière du Niger, les Nigérians étouffés par la crise économique et l'insécurité

    Trois œurs, bébés amarrés dans le dos, avancent sous le vif soleil de midi pour traverser la frontière entre l'Etat rural de Katsina, dans le nord-ouest musulman conservateur du Nigeria où elles vivent, et le Niger, où réside leur père, afin de se rendre à un mariage.Ce trajet banal leur est pourtant officiellement interdit depuis août 2023 et les sanctions imposées à Niamey par la Communauté des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao) après la prise du pouvoir au Niger par une junte militaire.La route où défilaient continuellement camions et voitures est silencieuse depuis presque sept mois."Les conducteurs de moto évitent de passer par le poste frontière et font un détour, ils prennent trop cher, c'est pour cela qu'on marche", explique Sa'adatu Sani, 30 ans, qui n'a pas pu dépenser les 800 nairas (0.50 dollars) réclamés par le moto-taxi pour se rendre de Jibia au village nigérien de Dan Issa, à 18 kilomètres.Comme tant d'autres Nigérians frontaliers, les trois soeurs continuent de se rendre de l'autre côté, soit par le poste frontière de Jibia, où les autorités ferment les yeux sur les voyageurs à pied, soit par les chemins parallèles où s'aventurent automobilistes et mêmes certains commerçants, au risque de se faire saisir leurs biens par les douaniers.- Double peine -A quelques centaines de mètres de là, le réputé marché dominical de Jibia bourdonne mollement. L'affluence est bien inférieure à celle d'avant la fermeture de la frontière."Les Nigériens venaient ici vendre des haricots, des dattes, et achetaient notre maïs, notre sorgho... Maintenant nous devons trouver d'autres clients alors que tout ce que nous avons connu jusqu'ici était le commerce transfrontalier", déplore Ibrahim Lawal Makiyayi, 53 ans, qui cultive fruits et légumes à la limite de la ville, chef-lieu d'une circonscription de près de 300.000 habitants.Dans cet Etat considéré comme le grenier à céréales du pays, "nous avons du mal à faire trois repas par jour", se plaint Hamza Lawal, chauffeur routier dont les activités sont à l'arrêt depuis la fermeture de la frontière.Le Nigeria, qui partage 1.600 km de frontière avec son voisin, était jusque-là l'un des principaux partenaires commerciaux du Niger avec 193 millions de dollars d'exportations en 2022 selon les Nations Unies (électricité, tabac, ciment...).Depuis la fermeture de la frontière, c'est même la double peine pour la population locale, qui a vu les prix de l'alimentation exploser sous l'effet combiné des nouvelles restrictions de circulation et de l'inflation galopante après que le président nigérian, Bola Ahmed Tinubu, en fonction depuis mai, a mis en place des réformes économiques qui ont plongé le pays dans la crise.En janvier, l'inflation frôlait les 30% et les Nigérians sont écrasés par le coût de la vie.A Jibia, le sac de 100 kilos de millet ou de maïs a doublé en un an et se vend actuellement 60.000 nairas (40 dollars).La crise actuelle pousse au pessimisme Hassan Issa, coordinateur régional de Médecins sans frontières (MSF), qui craint que la malnutrition, déjà récurrente ici, atteigne des sommets cette année, d'autant que le ramadan doit démarrer en mars, incitant les familles "à épuiser rapidement leurs réserves pendant cette période de fêtes".- Pillages, rançons et forces de l'ordre - En plus des difficultés commerciales, les habitants de cette région rurale sont confrontés à une insécurité endémique qui a empiré depuis la fermeture de la frontière.Depuis des années, des groupes armés appelés "bandits" sévissent dans la région, pillant, confisquant les terres et tuant sur leur passage."Nous achetions aux Nigériens notre bétail, nous l'élevions et le revendions pour vivre, maintenant nous n'avons presque plus rien car les bandits nous volent nos bêtes", se lamente l'éleveur Musa Abdullahu, 67 ans.Avec la fermeture de la frontière et l'évanouissement de leurs perspectives d'emplois et de revenus, certains jeunes nigérians se laissent tenter par le banditisme."Les gens n'ont rien à faire, ils tuent le temps, se mettent à consommer des drogues. La pauvreté vous pousse au pire, au vol, au meurtre, à tout, pour survivre", se désole Sade Rabi'u, 57 ans, chef traditionnel de Jibia.Mais l'insécurité liée aux bandits n'est pas le seul ennemi des habitants."La fermeture de la frontière a créé des opportunités pour les bandits mais aussi pour les agences de sécurité qui n'hésitent pas à confisquer les biens et à exiger des pots-de-vin", insiste Philip Ikita, directeur de projet pour l'ONG Mercy Corps à Katsina.Sur la route de 50 kilomètres qui mène de Katsina, la capitale de l'Etat éponyme, à Jibia, les postes de contrôle se succèdent. Policiers, militaires ou contrôleurs autoproclamés ponctionnent sans vergogne les voyageurs."Les bandits doivent se cacher, opérer dans l'ombre, alors que ceux qui sont censés faire respecter la loi et protéger les citoyens constituent en réalité le pire fardeau pour le commerce et la libre circulation", assène amèrement Philip Ikita.fvl/fal

  • Ukraine : Zelensky annonce 31.000 militaires ukrainiens tués dans la guerre avec la Russie

    Il s'agit du premier bilan officiel des pertes militaires de l'Ukraine depuis le début du conflit.

  • «Dahomey» sacré à la Berlinale: le sujet des restitutions d'œuvres «embrasse maintenant le monde entier»

    La consécration pour la réalisatrice franco-sénégalaise Mati Diop, récompensée de l'Ours d'or à la Berlinale samedi pour son documentaire Dahomey, qui se penche sur l'Afrique et les relations post-coloniales, et sur le sujet de la restitution des œuvres d'art africain exposées dans les plus grands musées des ex-puissances coloniales. Entretien avec Bénédicte Savoy, spécialiste de la question des restitutions d’œuvres spoliées pendant la colonisation. Dahomey, documentaire de Mati Diop sacré à la

  • L’eurodéputée Valérie Hayer probable tête de liste Renaissance aux Européennes

    Âgée de 37 ans, cette inconnue du grand public a gravi les différents échelons de la Macronie. Elle devrait conduire la liste de la majorité, le 9 juin prochain, dans un scrutin à haut risque.

  • Mondiaux de tennis de table : les Bleus repartent avec l’argent

    Les Bleus ne déméritent pas leur médaille d’argent ! Après un affrontement tendu jusqu’à la dernière minute, ils n’auront finalement pas réussi à s’imposer face au géant chinois du ping.

  • Après deux ans de guerre, l’Ukraine devant Gaza dans les yeux du public et des médias

    Regards - Deux ans après le début de la guerre en Ukraine, le public continue d’être particulièrement demandeur d’informations sur le conflit à l’est de l’Europe

  • Uniforme à l’école : Harry Potter, Star Wars, Casa de Papel… Quatre tenues qu’on ne verra jamais (et c’est dommage)

    education nationale - A l’occasion de l’expérimentation de l’uniforme à l’école, « 20 Minutes » a sélectionné quatre tenues cultes de la pop-culture pour nos élèves

  • France: à Antibes, trois orques inquiètent les militants de la cause animale

    À Antibes, au parc aquatique de Marineland, trois orques inquiètent les militants de la cause animale. Une loi prévoit la fin de leur captivité en 2026, mais le parc a prévu d'envoyer les orques dans un autre parc, au Japon. L'association One Voice s'est mobilisée ce dimanche 25 février contre ce prolongement de leur captivité. Avec notre envoyée spéciale à Antibes, Siam SpencerImpossible de louper la manifestation en passant devant Marineland. Les voitures sont encouragées à klaxonner pour mont

  • "Pour avoir vu les prix..." : Teddy Riner s'exprime sur la polémique des billets pour les JO et suscite une réaction rapide

    Invité de l'émission "Quelle époque !" ce samedi 24 février, Teddy Riner en a profité pour donner son avis sur la polémique...

  • Salma Hayek, incandescente au bras de François-Henri Pinault

    EN IMAGES - Salma Hayek a pris part à la Fashion Week de Milan. Elle a enchaîné les défilés au bras de son époux, François-Henri Pinault.