Notre hors-série Icône ELLE : « Sophie Marceau et nous »

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

1981 : Elle vient de crever l’écran dans le rôle de Vic, l’héroïne de « La Boum », à laquelle nous nous sommes toutes identifiées. Sophie Marceau a 14 ans, et répond à sa première interview dans ELLE. Le cinéma lui est tombé dessus. Elle s’était juste présentée dans une agence de modèles afin de gagner un peu d’argent, dans l’idée de s’offrir une mob. C’est la révélation. Elle affirme, à la fois grave et décontractée, un peu distante comme l’a définie notre journaliste Martin Even : « J’ai attrapé le virus du cinéma. »

1986 : Photographiée par Gilles Bensimon, scannée par Philippe Trétiack, qui raconte : « Après “L’amour braque”, où elle cessait d’être une enfant, c’est sous les tropiques du film de Francis Girod “Descente aux enfers” qu’elle devient définitivement une femme. À la voir dans sa baignoire, nue sur une plage ou bien encore moulée dans des tailleurs ultra-chics, on applaudit la mutation. » Parole d’homme.

1998 : Valérie Toranian recueille ses secrets de beauté. Et quelques confidences : « La peur de vieillir c’est la peur de mourir. C’est terrible, parce que ça veut dire qu’à 50 ans on est déjà mort. Même avec la chirurgie ou les pilules pour rajeunir, on ne peut pas tout stopper. C’est le processus naturel des choses. » Un esprit sain dans un corps de déesse.

1999 : Elle est déjà la plus populaire des actrices françaises,...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles