Publicité

Impôts 2024 : je verse une pension alimentaire, dans quels cas puis-je la déduire de ma déclaration ?

La pension alimentaire est une obligation financière souvent mise en place lors de divorces ou de séparations afin de subvenir aux besoins d'un conjoint ou d'enfants. Si vous êtes concernés, au moment de votre déclaration 2024 des revenus de 2023 - qui débutera en avril prochain - n’oubliez pas d'inscrire les montants dépensés. Ils peuvent être déduits, sous certaines conditions.

L'obligation alimentaire réciproque entre ascendants (parents, grands-parents, beaux-parents) et descendants (légitimes, adoptifs et naturels) repose sur les articles 205 à 207 du Code civil. Cette obligation alimentaire couvre tout ce qui est nécessaire à la vie courante (nourriture, logement, frais médicaux) ainsi que les frais causés par l’éducation des enfants selon leur âge. Les sommes sont déductibles du revenu global de celui qui les verse ou les paye, pour un montant qui doit être déterminé. Cette déductibilité est prévue à l'article 156 II. 2° du Code général des impôts.

Si vous faites partie des cas mentionnés ci-dessous, vous devez alors indiquer la déduction dans la partie "Charges déductibles" de votre déclaration d'impôt (formulaire 2042).

Vous pouvez déduire la pension alimentaire versée à votre ex-mari ou ex-femme si les conditions suivantes sont remplies :

Vous pouvez donc bénéficier d'une réduction d'impôt si la prestation compensatoire est versée sous forme de capital en une fois ou étalée sur au moins 12 mois. La réduction d'impôt est de 25 % du montant fixé par le juge.

Suite à une (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite