Infection rénale : cause, symptômes, traitement, risques

Istock/Prostock-Studio

La pyélonéphrite est une infection qu’il faut traiter rapidement, car elle peut engendrer des complications graves. D’après l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale), « les pyélonéphrites constituent 4,3 % des nouveaux cas d’insuffisance rénale ». Il s’agit d’une infection qui peut se déclarer à n’importe quel âge, mais il faut noter qu’elle touche plus souvent les femmes que les hommes, car elles sont plus sujettes aux infections urinaires.

L’infection rénale, ou pyélonéphrite, est une infection bactérienne des reins. Les reins sont deux organes situés sous les côtes. Ils ont pour mission de filtrer le sang pour recueillir des déchets toxiques produits par le corps, l’urée et la créatinine. Les reins éliminent ensuite ces déchets par les urines, car ils sont reliés à la vessie par les uretères, deux petits conduits urinaires. Ils ont également pour mission de maintenir la bonne quantité d’eau et de sels minéraux dans le corps, en ajustant leur élimination via les urines. Selon la revue pour professionnels de santé Manuel MSD, « Escherichia coli, une bactérie normalement présente dans le gros intestin, est l’agent responsable d’environ 90 % des cas de pyélonéphrite chez les personnes non hospitalisées ou vivant en maison de retraite ». La bactérie Escherichia coli, ou une autre bactérie pouvant être à l’origine d’une infection rénale, passe via le système urinaire pour atteindre les reins, c’est pourquoi les patients atteints de pyélonéphrite souffrent (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite