Inflation : ces produits pour bébé touchés, les prix s'envolent

Depuis le début de la guerre opposant l'Ukraine à la Russie au mois de février 2022, les conséquences économiques de ce conflit se font lourdement ressentir en Europe, notamment en France. Pour rappel, l'Insee a indiqué que l'inflation avait atteint 6,1 % sur un an au mois de juillet 2022, provoquant une répercussion sur les prix de nombreux produits qui s'envolent. On peut notamment citer certains produits de première nécessité pour les bébés, qui sont généralement vendus en pharmacie. Par exemple, les couches de la marque Pampers ont vu leur tarif augmenter de 91,3 %, comme l'a rapporté un reportage diffusé dans le JT de 13h de France 2 lundi 1er août 2022. Le prix du lait pour bébé est lui aussi particulièrement touché par l'inflation. Selon les chiffres fournis au Parisien par Audrey Lecoq, qui n'est autre que la patronne de Pharmazon, le lait anticolique de Gallia a augmenté de 14 % en deux ans. "Pour les jeunes parents, dont le budget 'lait' dépasse souvent 100 euros par mois, la situation est parfois très tendue, surtout quand il s'agit de laits spécifiques, comme les anticoliques ou les antirégurgitation, car on ne trouve pas l'équivalent en grande surface", a-t-elle indiqué dans les colonnes du quotidien.

Concrètement, l'entreprise dirigée par Audrey Lecoq achète les produits aux industriels, avant de les proposer aux officines. "Depuis deux mois, 80 % des 320 labos avec lesquels je travaille ont réévalué leurs prix catalogue, le plus souvent de 7 à 15 % ! ", a également (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles