Instagram pour les plus jeunes : les défenseurs des droits de l’enfant s’y opposent

ELLE avec AFP
·1 min de lecture

Une coalition internationale de professionnels a adressé jeudi une lettre au patron de Facebook, Mark Zuckerberg, lui intimant d'abandonner son projet d'Instagram pour les moins de 13 ans. 

« Lancer une version d'Instagram pour les enfants de moins de 13 ans n'est pas le bon remède et mettrait les jeunes utilisateurs en grand danger », écrivent les signataires de la lettre, envoyée par la Campaign for a commercial-free childhood (CCFC), un collectif qui milite contre le marketing ciblant les enfants. Cette coalition internationale (le courrier a été signé par des organisations nord-américaines, européennes, africaines et australiennes) a adressé une requête à Marck Zuckerberg, patron de Facebook, mais aussi d’Instagram ou encore de WhatsApp. Ces défenseurs des droits de l’enfant exigent que le projet d’une version d’Instagram pour les moins de 13 ans ne voie pas le jour. Le réseau social de partage de photos et de vidéos requiert actuellement un âge minimum de 13 ans pour s'inscrire. 

Lire aussi >> « Ça va faire un an que je lui parle sur Instagram » : pendant la pandémie, les amitiés se nouent à distance

De jeunes enfants « vulnérables » 

« Si la collecte de précieuses données familiales et la fidélisation d'une nouvelle génération d'utilisateurs d'Instagram sont sans doute bonnes pour le bilan de Facebook, cela va probablement augmenter l'utilisation d'Instagram par de jeunes enfants particulièrement vulnérables aux fonctions de la plateforme favorisant la manipulation et l'exploitation », s'alarment les rédacteurs de la lettre. 

« Nous avons tout juste commencé à explorer une version d'Instagram pour les...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi