Isabelle Adjani : l'actrice se confie sur cette technique de rajeunissement populaire au cinéma

©Berzane Nasser/ABACA

Interviewée par nos confrères du « Parisien », Isabelle Adjani a confessé avoir déjà eu recours à la retouche numérique, un procédé consistant à gommer les imperfections d’un visage grâce à un logiciel. Explications.

À l’affiche du film « Mascarade », du réalisateur Nicolas Bedos, Isabelle Adjani était également, hier soir sur France 2, l’héroïne de « Diane de Poitiers », une mini-série historique à gros budget mise en scène par Josée Dayan. Jouant la favorite d’Henri II sur plusieurs années de sa vie (de ses 30 ans à ses 66 ans), l'actrice incarnait donc, dans certaines scènes, une femme de plus de 30 ans sa cadette, ce qui a interpellé les journalistes du « Parisien ».

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par France 2 (@france2)

Le quotidien francilien s’est en effet demandé si Isabelle Adjani avait été « rajeunie » grâce à des retouches numériques. Ce procédé, de plus en plus utilisé au cinéma et à la télévision, consiste à gommer les rides ou les imperfections d’un corps ou d’un visage grâce à un logiciel, en postproduction.

Les retouches numériques : une pratique taboue mais répandue

 

Interviewée par « Le Parisien », la comédienne a été catégorique : « Non, il n'y a eu aucune retouche numérique sur cette série. » Dans le même dossier, publié lundi 7 novembre, la réalisatrice Josée Dayan a confirmé : si Isabelle Adjani apparaît si jeune, c’est surtout parce qu’elle a su filmer la comédienne en utilisant les « bonnes focales », les « bons axes » et utiliser un éclairage avec « beaucoup de bougies ».

Isabelle Adjani n’a donc pas été retouchée dans « Diane...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi