Publicité

L'inscription de l'IVG dans la Constitution est votée par l'Assemblée

L’Assemblée nationale sa voté en première relecture le texte inscrivant l'IVG dans la Constitution.

Mise à jour du 30 janvier 2024 - Ce mardi, les élus de l'Assemblée nationale ont voté pour l'inscription de l'IVG dans la Constitution en première relecture. Et ce avec une très large majorité : 493 voix contre 30. ce texte inscrit la notion de « liberté garantie » pour les femmes d'y avoir recours. Mais le plus dur reste presque à faire : ce texte doit désormais encore être adopté au Sénat, majoritairement de droite, et dont le président Les Républicains  Gérard Larcher a récemment affirmé son opposition.

Mise à jour du 25 janvier 2024 à 10h14 – Une nouvelle étape a été franchie. Pour aller vers une inscription « historique » de l'interruption volontaire de grossesse (IVG) dans la Constitution française, l'Assemblée nationale a largement approuvé dans la nuit de mercredi 24 à jeudi 25 janvier la notion de « liberté garantie » pour les femmes d'y accéder. Un vote qui devra être confirmé mardi prochain afin d'envoyer la balle au Sénat.

Après des débats souvent âpres entre la majorité et la gauche d'un côté, et des élus de droite (LR) de l'autre, 99 députés ont voté pour l'article unique du projet de révision constitutionnelle. Il sera considéré comme adopté à l'Assemblée le 30 janvier s'il obtient un nouveau feu vert lors d'un vote solennel, ce qui ne fait guère de doute.

>> Lire aussi « Inscription de l’avortement dans la Constitution : pourquoi est-elle plus que jamais essentielle ? »

La Commission des lois a...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi