Publicité

"J’ai eu tort" : ce choix imposé à son fils, autiste Asperger, qu’Elie Semoun regrette amèrement

C’était il y a près de trente ans… En 1995, Elie Semoun devenait papa pour la première fois d’un petit Antoine, né de sa relation avec Annie Florence Jeannesson. Si l’acteur et humoriste fait rire les spectateurs, il a vécu des mois d’angoisses. Dimanche 31 mars 2024, dans les colonnes de la Tribune du Dimanche, celui-ci a en effet indiqué : "Antoine est un grand miraculé de la vie. Il est né à 5 mois et demi et pesait 750 grammes". Alors que son fils a été diagnostiqué autiste Asperger, celui qui a perdu sa mère à l’âge de 11 ans a glissé avoir eu du mal à accepter sa différence. "J’ai même longtemps été dans le déni", a-t-il assuré. Ainsi, s’il aurait été préférable de scolariser Antoine dans une école spécialisée, Elie Semoun a préféré l’inscrire dans une école publique. "J’ai eu tort, parce qu’il avait une autre vision de la vie que ses camarades", a estimé la star du film Ducobu passe au vert, en salle dès mercredi 3 avril 2024. Malgré tout, à 28 ans, Antoine a trouvé sa voie et est plus épanoui que jamais.

Au cours de cet entretien, l’acteur a assuré que son fils "expose et vend ses toiles sans aucune difficulté". "Antoine a un talent fou et est ma plus grande fierté", a-t-il ajouté. Vendredi 17 février 2023, dans les colonnes de Voici, Elie Semoun avait admis : "J’étais exaspéré par son immobilisme, je crois que j’étais surtout très inquiet pour lui et que je ne savais pas l’exprimer autrement". Aujourd’hui, Antoine est un jeune homme épanoui et assure que la peinture donne (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite