Publicité

"J’en ai parlé à Emmanuel Macron" : Line Renaud convaincue que la loi sur la fin de vie va évoluer

Un difficile débat. La réforme sur la fin de vie devrait être présentée à la fin du mois de février 2024, soit près d'un an après la fin des travaux de la Convention citoyenne sur le sujet. Il y en a une qui a toujours affirmé être en faveur de l'euthanasie : c'est Line Renaud. En août 2022 par exemple, elle avait signé une tribune dans Le Journal du Dimanche appelant à légaliser l'aide active à mourir. La comédienne avait expliqué vouloir décider de sa mort. "Il faut que tout ça soit joyeux. J'ai envie de laisser une image apaisante. Mes amis souhaitent que je parte sans souffrir", avait-elle indiqué. Le 4 février 2024, dans Sept à Huit, pour faire la promotion de son nouveau livre intitulé Merci la vie !, paru aux éditions Robert Laffont, le 1er février, Line Renaud a une nouvelle fois réaffirmé qu'elle voulait "choisir sa mort". Selon elle, c'est son "ultime liberté". Ça lui est insupportable de ne pas pouvoir choisir le moment où elle doit partir. "On a choisi sa vie, on doit pouvoir choisir sa mort", a-t-elle ainsi affirmé, avant d'ajouter : "D'ailleurs ça viendra, j'en suis sûre. J'en ai parlé à Emmanuel Macron".

Dans son livre, elle écrit avoir murmuré à l'oreille du président français la nécessité d'une loi sur la fin de vie. "Je lui ai dit que prolonger ce n'était pas la peine. Quand il n'y a plus rien à faire, que la médecine est d'accord, pourquoi faut-il prolonger la souffrance ? Un acharnement, je ne veux pas." Line Renaud s'est alors souvenue que le mari de Brigitte (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite