Publicité

Julia Roberts, harcelée par un réalisateur : "Certaines personnes ont juste besoin d’avoir quelqu’un à qui s’en prendre"

A l'heure où bon nombre d'actrices dénoncent les agressions sexuelles et les mauvais comportements dont elles ont été victimes sur des tournages, Julia Roberts peut s'estimer chanceuse. Très tôt, dès le début de sa carrière, elle a pu compter sur le soutien de ses consoeurs. Et notamment de Sally Field, qui n'a pas hésité à la défendre face à un réalisateur malveillant.

US actress Julia Roberts arrives for the Jacquemus Womenswear Ready-to-wear Spring-Summer 2024 collection at Maeght Foundation, in Saint-Paul-de-Vence, southern France, on January 29, 2024. (Photo by Valery HACHE / AFP) (Photo by VALERY HACHE/AFP via Getty Images)
Julia Roberts, harcelée par un réalisateur : "Certaines personnes ont juste besoin d’avoir quelqu’un à qui s’en prendre". (Photo by VALERY HACHE/AFP via Getty Images)

Ces dernières semaines, de nombreuses affaires ont éclaté au sein du cinéma. Plusieurs réalisateurs ont été accusés de violences sexuelles, parfois bien des années après les faits. Et rares sont les actrices à affirmer ne jamais avoir été victimes de sexisme lors des tournages auxquels elles ont participé. Toutefois, si certaines se sont retrouvées bien seules, d'autres ont été soutenues par leurs camarades. Une sororité dont Julia Roberts a pu faire l'expérience.

Vidéo. La Minute de Julia Roberts

Julia Roberts, harcelée sur un tournage

En 1989, Julia Roberts joue dans le film "Steel Magnolias" ("Potins de femmes", en VF), réalisé par Herbert Ross. Elle partage l'affiche du long métrage avec Sally Field, Dolly Parton, Shirley MacLaine, Daryl Hannah et Olympia Dukakis. A l'époque, la jeune comédienne débute tout juste dans le milieu. Le film sort un an avant "Pretty Woman", qui lui apportera une renommée internationale.

Mais son jeune âge n'a pas empêché le réalisateur de mal se comporter avec elle, bien au contraire. Dans une interview accordée au magazine Vulture, Sally Field se souvient avec mécontentement de l'attitude d'Herbert Ross, 35 ans après les faits. "Il était très, très, très dur avec Julia", regrette-t-elle. "Il pouvait être un vrai fils de pute. Certaines personnes ont juste besoin d’avoir quelqu’un à qui s’en prendre, et il n'osait pas s'en prendre à moi."

Dolly Parton et Sally Field montent au créneau

Les comédiennes ont refusé de laisser le réalisateur agir comme s'il était tout puissant. Pas question pour elles de le laisser maltraiter leur jeune collègue, au risque de la dégoûter du cinéma. "Nous nous rassemblions toutes autour de Julia, parce qu’elle était le bébé. Elle était en quelque sorte la nouvelle venue. Et elle était merveilleuse, et il s’en prenait à elle. C’était horrible", se souvient-elle. "Nous lui sommes toutes venues en aide. Une fois, Dolly s’est retournée contre lui, toujours avec humour, mais généralement avec l’humour le plus vulgaire que vous ayez jamais entendu, de sorte que vous ne pouviez rien répondre."

Sally Field n'hésite pas à l'affirmer : "Je veux dire, les notes ne me dérangent pas, mais je répondrai si cela n’a pas de sens pour moi. Mais si tu veux être méchant avec moi, alors tu trouveras une guerrière. Je suis peut-être petite, mais tu ne veux pas faire ça", conclut-elle. Une sororité qui fait plaisir à voir.

Vidéo. Julia Roberts explique pourquoi elle a toujours refusé de se dénuder dans ses films

A lire aussi

>> Julia Roberts, quittée brutalement par Matthew Perry : "J'avais peur que ça ne me tue"

>> Julia Roberts, blessée : vivement critiquée sur son physique, elle se confie à coeur ouvert

>> Julia Roberts dévoile un rare cliché de son couple avec Daniel Moder