Publicité

Julie Gayet : "Pour vivre, j'ai même fini comme responsable d'un fast-food"

LA ROCHELLE, FRANCE - SEPTEMBER 14: Julie Gayet attends the
Julie Gayet, grande maladroite : "Je suis une catastrophe ambulante". (Photo by Sylvain Lefevre/Getty Images)

A l'affiche du téléfilm "L'histoire d'Annette Zelman", ce mercredi 25 janvier 2023 sur France 2, Julie Gayet incarne une mère de famille bourgeoise pendant la seconde guerre mondiale. L'actrice, qui partage la vie de François Hollande depuis plusieurs années, est une actrice reconnue et une femme engagée. Mais elle a un petit défaut qui a tendance à la mettre dans des situations parfois compliquées : elle souffre d'une grande maladresse.

Femme discrète passionnée par le théâtre et la comédie, Julie Gayet s'est retrouvée propulsée sous le feu des projecteurs en février 2014 pour des raisons n'ayant rien à voir avec sa carrière. A l'époque, le magazine Closer révèle que l'actrice serait depuis deux ans la maîtresse de François Hollande, à l'époque président de la République, et en couple avec Valérie Trierweiler. Depuis, l'homme politique et la comédienne engagée ont officialisé leur relation, qu'ils essayent de vivre avec un maximum de discrétion.

Vidéo. "Depuis qu'il est avec Julie Gayet.." : Valérie Trierweiler tacle le couple de François Hollande

Elle se considère comme une "catastrophe ambulante"

Si c'est bel et bien l'ancien chef d'Etat qui s'est fait griller sur son scooter, révélant ses infidélités, Julie Gayet affirme elle aussi être une "catastrophe ambulante", ainsi qu'elle l'avait confié au magazine Paris Capitale, en 2017. "Je suis la fille la plus distraite et la plus maladroite de la terre, une catastrophe ambulante qui se situe entre Pierre Richard et Buster Keaton", racontait-elle avec humour.

Pour preuve, elle raconte une anecdote surprenante d'une bourde faite lors d'un grand repas dans un restaurant élégant : "À l'issue d'un dîner chic dans un restaurant de Berlin, j'entraîne malencontreusement la nappe et toute la vaisselle qui s'écrase au sol avec fracas devant les convives atterrés." La comédienne confiait pourtant être une habituée des restaurants et des dîners, non seulement grâce à son statut d'actrice et de compagne d'un homme politique, mais aussi grâce à son passé de serveuse : "Pour vivre et payer mes cours de théâtre, j'étais serveuse dans des restaurants, j'ai même fini comme responsable d'un fast-food."

Julie Gayet ne voulait pas être première dame

Est-ce la raison pour laquelle Julie Gayet s'est si peu affichée au côté de François Hollande durant son mandat, après l'officialisation de leur relation de couple ? En 2018, dans les colonnes de Paris Match, la comédienne précisait notamment n'avoir pas vu grand-chose de l'Elysée, si ce n'est les appartements privés du président. Le reste ? "Je n’y ai jamais mis un pied. Même dans la salle de projection de films. Je ne suis jamais allée à une cérémonie, j’ai refusé les dîners officiels."

Une façon d'éviter les maladresses qui pourraient nuire à son compagnon ? Pas tout à fait ! Julie Gayet est en effet une femme très engagée, qui a toujours refusé d'être dans l'ombre d'un homme, même celle du président de la République. L'actrice avait été très claire sur ce qu'elle pensait du rôle de Première dame, et de l'idée de sacrifier sa carrière pour un homme : "On élit une personne, pas un couple. La fonction de première dame est sexiste. C’est un job qui oblige à arrêter son métier. Et en plus on ne touche pas de salaire." Impossible pour celle qui a grandi entourée de "femmes fortes et indépendantes", et qui revendique les mêmes libertés.

Vidéo. Julie Gayet aux anges avec François Hollande : les jeunes mariés en fête à la Tour Eiffel

À LIRE AUSSI

>> "Il a fallu tenir la barre..." : Julie Gayet revient sur la révélation de son histoire avec François Hollande

>> Julie Gayet : Ce qu'elle a refusé de faire avec François Hollande

>> "Depuis qu'il est avec Julie Gayet..." : Valérie Trierweiler très cash au sujet de François Hollande