Karezza : quelle est cette technique qui favorise la connexion et décuple le plaisir ?

Il existe de multiples façons de faire l’amour. Mais une tendance semble prendre de l’ampleur : elle consiste à prendre son temps lors de l’acte sexuel. C’est pourquoi on parle souvent du "slow sex", dont le but est de ralentir le rythme afin de mobiliser tous nos sens et d’être pleinement conscient de nos émotions, ou encore du "peaking", qui consiste à retarder l’orgasme pour en augmenter l’intensité.

Mais une autre méthode, pourtant loin d’être récente, revient sur le devant de la scène : la "karezza". Derrière cette dénomination étrange se cache le mot italien "carezza", qui signifie "caresse". Cette pratique a été décrite par J.W. Lloyd dans un livre datant de 1931, appelé Karezza method.

L’idée ? Contrôler l’orgasme pour faire durer le plaisir et ainsi être en communion avec son partenaire. "Les gens font l’amour comme des lapins. La karezza consiste à avoir des relations sexuelles à la manière des tortues", schématise Eric Garrison, sexologue, dans les colonnes de Women Health.

De nos jours, la performance est au cœur des relations, mais "dans cette course à l'orgasme, vous avez une vision en tunnel et vous pouvez passer à côté des sensations ou de votre partenaire", explique Irene Fehr, coach en matière de sexe et d'intimité à Denver, interrogée par Refinery29.

Dans ce contexte, la karezza dénote, car elle pourrait être résumée en trois verbes : toucher, caresser et regarder. "Il s'agit d'être conscient, d'optimiser l'expérience sexuelle et de diminuer l'importance de l'orgasme", (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles