Couple mythique : Karole Rocher et Thomas Ngijol, entre amour, famille et comédies

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
LYON, FRANCE - OCTOBER 16: Thomas NGijol and Karole Rocher attend the tribute to the brothers Jean-Pierre Dardenne and Luc Dardenne at the 12th Film Festival Lumiere In Lyon on October 16, 2020 in Lyon, France. (Photo by Stephane Cardinale - Corbis/Corbis via Getty Images)
Couple mythique : Karole Rocher et Thomas Ngijol, entre amour, famille et comédies (Photo by Stephane Cardinale - Corbis/Corbis via Getty Images)

Ce mercredi 22 juin 2022, les téléspectateurs de France 2 pourront retrouver Karole Rocher dans un téléfilm puissant, "Comme des reines". L’actrice y joue le rôle d’une maman dépassée par la fugue de sa fille. Dans la vraie vie, Karole Rocher est une femme heureuse et comblée, maman de quatre filles qu’elle élève dans le cocon d'amour formé avec Thomas Ngijol.

Il y a quelques jours est sorti dans les salles obscures "Fratè". Un film co-réalisé par Karole Rocher et sa fille aînée Barabra Biancardini, avec, dans le rôle principal, Thomas Ngijol. Une affaire de famille puisque dans la vie, Karole Rocher et Thomas Nigijol filent le parfait amour depuis de nombreuses années maintenant. Et tout a commencé (ou presque) dans les années 90, grâce à un clip de musique !

Vidéo. Thomas NGijol et Karole Rocher : Fiers de leur fille Angelina, 8 ans, qui a beaucoup grandi !

Coup de foudre sur petit écran

Si Karole Rocher est bien connue du grand public, avec ses rôles à succès comme dans le film "Polisse", la comédienne d’origine corse doit le début de sa carrière au plus grand des hasards. En 1995, c’est dans la rue qu’elle se fait repérer par une costumière, et est choisie pour jouer dans le clip du titre de Princess Erika, "Faut qu’j’travaille". Tournée en noir et blanc dans le doux décor de La Ciotat, la vidéo est sublimée par le talent du réalisateur Olivier Dahan. La jeune Karole Rocher tourne alors avec Romain Duris, autre star en devenir du clip vidéo. C’est d’ailleurs cette participation qui va permettre à la comédienne d’accéder au monde du cinéma, notamment avec son premier grand rôle dans "L’honneur de ma famille", un film de Rachid Bouchareb avec Roshdy Zem.

Pendant tout ce temps, Thomas Ngijol n’a pas encore été repéré par le célèbre producteur Kader Aoun, qui lui ouvrira les portes du Jamel Comedy Club. En 1995, lorsque le clip vidéo de Princess Erika sort sur nos écrans de télévision, l’humoriste est subjugué par le charisme de Karole Rocher : "Je l'avais vue en 1995 dans le clip de "Faut qu'j'travaille" et puis, plus rien. Qu'était devenue cette jeune fille ? Je ne la voyais plus. Je faisais une fixation, je m'inquiétais pour elle. Je crois que ma grande recherche, la quête de ma vie pendant vingt ans, a été de trouver Karole" confiait-il avec tendresse en 2016 dans les colonnes de Paris Match. Alors, pendant toutes ces années, Thomas Ngijol n’a cessé de penser au visage de sa belle. "En grandissant, j’avais identifié Romain Duris, expliquait-il en 2019 sur France 2, Mais je me disais : ‘Pourquoi j’entends plus parler de la fille ? Ça m’énervait. Ça me travaillait."

Il faudra attendre le début des années 2010 pour que leurs chemins se croisent enfin. Dans Paris Match, Karole Rocher avait évoqué leur "coup de foudre", quand Thomas Ngijol se souvenait de leur "sublime rencontre" : "Sans entrer dans les détails, je raconte dans mon spectacle que je me suis mis à genoux devant elle, et c'est vrai." Pourtant, lorsque l’humoriste a fait la rencontre de l’actrice, il n’avait pas tout de suite fait le lien avec la jeune femme qu’il avait vue des années auparavant dans le clip de Princess Erika ! "C’est la magie, la bizarrerie de la vie, il y a quelqu’un qui m’a envoyé sur Facebook avec plein de liens vers ce clip-là", confiait-il à Daphné Burki sur France 2, expliquant comment le visionnage de cette vidéo, des années plus tard, lui avait fait réaliser qu’il avait enfin retrouvé celle qui le faisait rêver dans les années 90 !

La famille du bonheur

Lorsqu’elle a fait la rencontre de Thomas Ngijol, Karole Rocher était déjà maman de deux filles, Barbara née en 1996 et Gina, née en 2001. "Dès que j'ai assumé d'être profondément amoureuse de Thomas, j'ai eu envie qu'on construise une famille, une vie. Comme lui, j'ai eu ce désir d'enfants très jeune, j'en parlais souvent à l'école. J'aime mon métier, j'ai d'autres centres d'intérêt. Mais ma grande passion, c'est d'être avec mes enfants" confiait-elle dans les colonnes de Paris Match. En juin 2014 c’est donc Angelina qui est venue agrandir la famille recomposée, suivie de la petite dernière du clan, Carmen, née en décembre 2017.

Un clan qui, comme le prouvent les publications des parents sur Instagram, respire le bonheur, la joie de vivre et surtout l’union. Dès qu’il est entré dans la vie de Karole Rocher, Thomas Ngijol a tissé des liens très forts avec ses deux premières filles. Deux adolescentes qu’il a bien sûr fallu apprivoiser, comme l’humoriste a choisi d’en plaisanter dans ses nombreux spectacles, mais qui ont très vite adopté l’amoureux de maman.

Si bien qu’aujourd’hui, l’alchimie est totale. La preuve avec le film "Fratè", co-réalisé par Barbara, l’aînée de la tribu. "Elle est très talentueuse. Elle n'est pas arrivée là totalement parachutée. Qu'elle soit avec nous, moi je me sentais en totale confiance" a déclaré Thomas Ngijol il y a quelques jours sur le plateau de C à vous, alors qu’il était invité en compagnie de Karole Rocher et Barbara Biancardini. "Moi je suis persuadée que Thomas est mon père !" a lancé la jeune femme. De quoi faire fondre le coeur de papa de Thomas Ngijol : "Je ne pensais pas le dire ce soir dans C à vous mais on officialise la paternité avec ma fille. Moi je ne la considère pas comme ma belle-fille, c'est ma fille. Elle s'occupe de ses sœurs, elle est là à la maison... C'est le sang comme on dit !"

Un couple passionné

Et même quand il s’agit du côté professionnel, Karole Rocher et Thomas Ngijol semblent évoluer en parfaite harmonie. Déjà bien avant le film "Fratè", les amoureux avaient travaillé ensemble pour la comédie "Black Snake, la légende du serpent noir" sortie en 2019 et dans laquelle ils se donnaient même la réplique. Pour autant, pas question de laisser empiéter le travail sur la vie de famille. "Ce qui me fait le plus craquer chez Thomas ? C'est vraiment très difficile. Je vois une personne sensible, je ne vois pas le comique, ça c'est son travail, son armure. Non, moi ce qui me fait le plus craquer, c'est Thomas avec ses filles. Avec nos filles" déclarait alors Karole Rocher sur le plateau de "Clique".

Vidéo. Thomas Ngijol papa poule ? Ses confidences sur ses filles toujours auprès de lui

C’est d’ailleurs sur ce même plateau que Thomas Ngijol avait découvert la tendre déclaration de sa compagne quelques jours plus tard. "Ça confirme juste que l'amour ne rend pas con. Moi je n'ai jamais été aussi fort que depuis que je suis en couple et que j'ai des enfants. Je suis fort. Je sais où me situer, je sais où est ma vie, et à un moment donné c'est l'aboutissement pour tout le monde. C'est ça l'amour : quand tu te maries, c'est que tu as ton sas, tu as ta sécurité, tu as un truc fort, tu veux construire. [...] Moi je peux témoigner que ça m'a rendu fort", avait-il réagi avec émotion. L'amour, toujours.

À lire aussi :

>> Fratè : Thomas Ngijol dirigé par sa fille, "C'était intimidant"

>> Karole Rocher de "Polisse" : elle raconte son adolescence dans la rue

>> Karole Rocher : la compagne de Thomas Ngijol fond en larmes sur Europe 1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles