Kevin Spacey accusé de harcèlement sexuel : cette somme colossale qu'il doit verser à la production de "House of Cards"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

En 2017, la carrière de Kevin Spacey est entachée par des accusations d'agressions sexuelles, de la part de plusieurs hommes. Le 30 octobre 2017, le comédien Anthony Rapp publiait un article sur le site de Buzzfeed, dans lequel il racontait que la star de House of Cards lui avait fait des avances alors qu'il n'avait que 14 ans. Très vite, Kevin Spacey avait pris la parole, pour nier les faits qui lui étaient reprochés. "Horrifié" par les déclarations du jeune homme, ce dernier s'était défendu en affirmant ne pas s'être souvenu avoir agi de la sorte et en faisant son coming out par la même occasion. Ce scandale avait mis à mal la réputation de l'acteur américain, à tel point que les productions hollywoodiennes l'ont écarté de plusieurs projets artistiques. Ridley Scott avait, par exemple, décidé de le supprimer de son prochain film, en prenant soin d'engager un autre acteur pour jouer son rôle dans le film Tout l’argent du monde. Samedi 6 août 2022, l'AFP révèle que l'acteur doit s'acquitter d'une grosse somme d'argent à la société de production, MRC, qui a produit House of Cards.

En début du mois d'août 2022, Kevin Spacey a officiellement perdu sa bataille contre les producteurs de House of Cards, série dans laquelle il campait le premier rôle. Écarté de la dernière saison du show à succès en raison des lourdes accusations qui pesaient contre lui, le comédien avait été contraint de verser des dommages et intérêts à MRC pour non-respect de son contrat qui avait réservé tout un paragraphe (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles