Publicité

L'affaire Godrèche, une "chasse aux sorcières" ? Non, s'indigne Alexandra Lamy

#MeToo : Anny Duperey parle d'une
#MeToo : Anny Duperey parle d'une "chasse aux sorcières", Alexandra Lamy s'indigne - Abaca

Les "affaires" Benoît Jacquot et Jacques Doillon, une "chasse aux sorcières" ? Oui, selon Anny Duperey. Une prise de parole qui n'a pas manqué de faire réagir Alexandra Lamy !

Judith Godrèche a ouvert une brèche en portant plainte contre le metteur en scène Benoît Jacquot, pour "viols avec violences sur mineur de moins de 15 ans commis par personne ayant autorité". Elle dénonce une entreprise de "prédation", des violences physiques, sexuelles, psychologiques diverses. Mais elle est également revenue sur ce que lui aurait fait subir un autre cinéaste, Jacques Doillon. Elle relate notamment des agressions sexuelles qui auraient pris place dans le cadre de son film, La fille de 15 ans.

Des témoignages qui ne semblent pas convaincre une consoeur comédienne : Anny Duperey. L'actrice de "Une famille formidable" s'est exprimée sur RTL : "Peut-être que j'ai eu de la chance. C'est comme ça, je n'avais pas le profil de la victime. Je vais me faire taper dessus, mais je pense que tout ça est extrêmement exagéré. Quand même six ans avec un réalisateur... Sous emprise, je veux bien, mais quand même consentante, non ? Je ne sais pas trop quoi penser de ce truc-là, mais je n'aime pas trop ces chasses aux sorcières tardives comme ça"

Des propos qui ont fait réagir Alexandra Lamy. Fortement !

"Ce ne sont pas des sorcières, ce sont des violeurs"

Sur Twitter, Alexandra Lamy a poussé un coup de gueule bien légitime : "Madame Duperey, vous voulez dire à toutes ces femmes que vous n'aimez pas les chasses aux sorcières tardives, mais ce ne sont pas des sorcières, ce sont des violeurs, des criminels. Il faut dire à...

Lire la suite


À lire aussi

"Oui, il faut parler !" : Isild le Besco accuse Benoît Jacquot de violences
Après "Jusqu'à la garde", ce thriller traumatisant est à ne pas louper
4 ans après Adèle Haenel, Judith Godrèche va-t-elle bousculer les César ?