Le pénis préféré des femmes

Et si on s’intéressait aux goûts des femmes en matière de pénis ?

Crédit : Getty

Dans une étude publiée en 2015 dans “The Journal of Sexual Medicine” et réalisée par des chercheurs de l’université de Zurich, les femmes ont établi huit critères de prédilection pour les pénis des hommes. Pour elles, le plus important de tout est “l’apparence cosmétique générale”, suivi par l’apparence des poils pubiens, la peau du pénis (sa couleur, sa finesse …), la circonférence pénienne, la forme du gland, la longueur du pénis, l’apparence du scrotum (autrement dit la peau entourant les testicules) et la position et la forme de l’urètre.

Pour avoir plusieurs fois animé des débats avec Rocco SIFFREDI, j’ai toujours été surprise de la fascination que ce hardeur exerce sur la gent féminine. Pourtant, il ne répond guère aux critères de l’homme respectueux de la femme et pourtant, elles semblent toutes folles de lui. De quoi donner bien des complexes aux hommes…

La réalité est bien différente ; si les femmes fantasment sur cet homme bien monté (oui, son pénis fait tout de même plus de 20 cm de longueur) lorsqu’elles cherchent l’amant pour leurs nuits, leur désir est nettement plus modeste.

La largeur à la longueur

Lorsqu’on demande aux femmes quelles sont les qualités d’un pénis, elles insistent d’abord sur l’apparence esthétique. Mais surtout, privilégient d’abord la largeur à la longueur et elles ont bien raison. Car le vagin n’est pas très profond et dix centimètres suffisent largement pour le pénétrer en profondeur d’autant que dans certaines positions, on gagne largement trois à cinq centimètres. En revanche, au fil du rapport, d’autant plus si l’excitation est à son comble, le vagin s’élargit et les sensations seront d’autant plus fortes si le pénis a un diamètre suffisamment important. Attention néanmoins, car trop gros, il deviendrait un handicap au moment de la pénétration puisque les muqueuses ne sont pas encore détendues. Alors finalement point trop n’en faut pourrait-on dire. Je préfère largement cet adage d’ailleurs largement défendu dans le Kama Soutra : à chacune de trouver chaussure à son pied.

Après ces deux critères essentiels, les femmes insistent sur la pilosité de cette anatomie génitale. En fait, sans doute à cause d’une mode anti-poils, elles préfèrent un pubis bien rangé. Trop de poils serait synonyme de manque d’hygiène sans doute.

Enfin, la forme du gland attire tout particulièrement leur attention. Il faut dire que le gland est de loin la zone la plus brillante de la verge, ronde, douce et si sensible. Il est d’ailleurs le symbole de la virilité et une des origines de la circoncision serait justement de mettre le gland en valeur pour affirmer la puissance masculine dans toute sa splendeur. Néanmoins, les femmes ne semblent pas faire de préférence réelle entre verges avec ou sans prépuce.

Pour conclure cet inventaire, on terminera par le scrotum qui semble n’avoir guère d’importance. Je n’en suis pas si sûre car, si les femmes s’intéressent peu aux testicules de ces messieurs, dès que les bourses sont un peu disgracieuses, elles le remarquent aussitôt.

Les hommes auraient-ils donc raison d’attacher tant d’importance à la taille de leur pénis ?

Pas si sûr car, à la question qu’est-ce qu’un bon amant ? Une minorité parlera de la beauté ou de la taille du pénis. Ce sont plutôt des qualités générales qui sont évoquées comme : une capacité d’être à l’écoute de sa partenaire, ne pas zapper trop vite les préliminaires, tenir un peu plus longtemps que les cinq minutes réglementaires. Et bien sûr, avoir une érection digne de ce nom…

Brigitte Lahaie  

Du même auteur : 

 – Le coup de foudre