Publicité

Lieux de tournage : les espions de John le Carré ont vu du pays

Votre mission, si vous l’acceptez : infiltrer le temple du cinéma parisien pour une opération "Top Secret". Jusqu’au 21 mai, la Cinémathèque française se penche sur les relations étroites entre espionnage et cinéma dans une exposition conçue comme un passionnant jeu de piste. Et retrace cent ans de personnages culte, de James Bond à Hubert Bonisseur de la Bath (alias OSS 117) en passant par les héros imaginés par John le Carré. Riches en chausse-trapes et voyages, les romans du maître anglais de l’espionnage, qui a lui-même travaillé pour les Services secrets britanniques, sont des mines d’or pour le cinéma et la télévision. La preuve !

Avec cette mini-série (2016), la BBC adapte l’un des romans les plus globe-trotteurs de Le Carré, dans lequel un patron d’hôtel devient agent du MI-6. The Night Manager : L’Espion aux deux visages a été tourné dans des endroits plus opulents les uns que les autres, du Maroc à la Suisse en passant par Majorque et ses stations balnéaires prisées. En particulier le Port de Sóller et celui de Pollença, où se situe "La Fortaleza", luxueuse demeure d’un trafiquant d’armes dans la série. En réalité, cette forteresse du XVIIe siècle est aujourd’hui la résidence d’un Lord britannique !

En octobre 1989, La Maison Russie est la première production hollywoodienne à poser ses caméras sur les terres soviétiques. Sean Connery y incarne un éditeur britannique mêlé à un manuscrit contenant des informations secrètes sur la capacité nucléaire de l'URSS… Dirigée par (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite