Livret d'épargne populaire : taux de rémunération, conditions d'ouverture, tout savoir sur le LEP

IStock/Natalia Shabasheva

Après la hausse des salaires minimums, le nouveau barème des impôts, l'augmentation des retraites, ou encore la hausse du plan d'épargne logement et du livret A, c'est une bonne nouvelle pour les 7 millions de Français qui possèdent un livret d'épargne populaire (LEP). La rémunération de celui-ci va passer de 4,6 à 6,1 % au 1er février 2023. Alors si vous avez des revenus modestes et que vous souhaitez ouvrir un livret d'épargne, le livret d'épargne populaire est peut-être fait pour vous.

Découvrez nos 5 conseils pour placer vos économies en période d'inflation

Pour ouvrir un livret d'épargne populaire, vous devez avoir un revenu fiscal qui ne doit pas dépasser 20 297 euros pour une personne seule. D'autres limites sont fixées selon la composition de votre foyer fiscal.

Le montant maximum d'épargne du livret d'épargne populaire ne doit pas dépasser 7 700 €. Attention, ce plafond ne concerne que le total de vos propres versements : tous les intérêts versés par la banque ne sont pas pris en compte dans le dépassement du plafond.

Le livret d'épargne populaire a des conditions d'accès et un plafond plus limité que celui d'un livret A. Le plafond du LEP s'élève à 7 700 euros contre 22 950 euros pour un livret A. Le taux de rémunération d'un livret d'épargne populaire est cependant supérieur à celui du livret A (6,1 % contre 3 %).

Pour ouvrir un livret d'épargne populaire, vous devez avoir un domicile fiscal situé en France. Vous pouvez ouvrir un seul LEP par personne, dans la limite (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite