Publicité

Pour lutter contre l’intolérance, le maire adjoint de Stockholm se pare en drag-queen

À l’occasion de la journée des fiertés, samedi 24 juin, le ELLE revient sur cette campagne suédoise originale. Le 13 juin, le maire adjoint de Stockholm, Jan Jönsson, est apparu en drag-queen le temps d’une lecture pour les enfants.

Robe d'été, cheveux blonds à la Marilyn et rouge à lèvres écarlate : le maire adjoint de Stockholm s'est mué en drag-queen le temps d'une rencontre avec des enfants dans le cadre d'une campagne lancée cette semaine contre « l'intolérance et le populisme ».

Membre du parti Libéral (centre droit), Jan Jönsson, 45 ans, a expliqué jeudi à l'AFP avoir lancé cette campagne après les critiques formulées par les Démocrates de Suède (extrême droite) à l'encontre des drag-queens qui lisent pour les enfants dans les bibliothèques ou réalisent des visites guidées au Théâtre dramatique royal de Stockholm. Des animations de ce type se tiennent dans le pays depuis 2017.

« Je fais de moi-même une sorte de canevas pour les artistes drag […] pour pouvoir dire que tout le monde devrait être libre de s'exprimer », a-t-il confié. « Certains partis politiques essaient de restreindre les libertés des autres et en particulier des drag-queens. Avec cette prise de position, j'espère que d'autres pourront dire : “Ok, ça suffit. La Suède doit être un pays libre.” »

« Les histoires ne sont pas dangereuses pour les enfants. Les drag-queens non plus. »

...Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi