Madonna s'attire les foudres des internautes en révélant que son équipe travaille gratuitement

·1 min de lecture
Madonna credit:Bang Showbiz
Madonna credit:Bang Showbiz

Madonna a été vivement critiquée après avoir partagé une photo jugée violente, écrivant en légende que certains membres de son équipe travaillaient gratuitement.

La légendaire chanteuse a partagé une photo la montrant avec le photographe Steven Klein, lequel y pointe un couteau sous sa gorge dans un but humoristique, déclarant à côté de ce cliché : "Fière de ma collaboration avec @stevenkleinstudio. Pour @vmagazine et pour savoir que contre toute attente (...) nous avons quand même pu faire de l'ART! L'art n'est pas mort si vous avez la force de vous battre pour ce en quoi vous croyez! Merci à ceux qui nous ont soutenus, qui ont dormi sur des canapés et on travaillé pendant de longues heures et gratuitement pour soutenir Madame X, qui n'est pas seulement là pour déranger les gens mais aussi pour garder l'art en vie. Je vous envoie des bisous à tous."

La star a désormais supprimé ce post après avoir été la cible de nombreuses critiques concernant cette légende.

Un internaute a notamment écrit : "La définition de l'exploitation : des gens qui travaillent pour vous gratuitement au nom de l'art."

Par ailleurs, Madonna a récemment fait polémique en prenant la pose pour un photoshoot qui recréait la mort de l'actrice Marilyn Monroe. La reine de la pop a effectivement pris la pose comme l'actrice pour sa dernière séance photos "The Last Sitting" en 1962, laquelle a été complétée six semaines avant la disparition de la star. Dans ces clichés publiés dans V Magazine, Madonna porte une perruque blonde et bouclée semblable à la fameuse chevelure de Marilyn et se trouve allongée dans une chambre d'hôtel à côté d'une boîte de médicaments.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles