Les malades du VIH ont plus de risques de développer une forme grave du Covid-19

·1 min de lecture

Alors que le continent africain est très défavorisé face à la vaccination (une dose pour 3% de la population, 2 doses pour seulement 1,5% de la population), l'OMS vient de rendre son avis sur le risque accru de forme grave et de mortalité pour les personnes touchées par le virus de l'immunodéficience humaine (VIH).

La Société internationale sur le sida (IAS) a récemment publié une étude qui souligne le danger pour les personnes atteintes du VIH de contracter le Covid-19, jusque-là peu connu. La présidente de l'IAS a expliqué à l'AFP : "Cette étude souligne l'importance d'inclure les gens qui vivent avec le VIH dans les populations prioritaires pour la vaccination contre le Covid".

23% de décès chez ces malades du VIH

C'est l'OMS qui a mené une large enquête sur 24 pays auprès de 15 000 personnes, dont 37% d'hommes. Parmi eux, 92% était traités pour la maladie, la moyenne d'âge s'élevait à 45 ans et demi et 36% d'entre eux avait développé une forme sévère, voire critique, du Covid-19. Les trois pathologies les plus présentes chez ces malades étaient l'obésité, le diabète et l'hypertension.

23% de ces personnes sont décédées lors de l'hospitalisation, laissant conclure d'une part que le VIH augmenterait le risque de développer une forme grave, et qu'être traité à l'hôpital faisait croître le risque d'en mourir. Outre l'appel à favoriser ces personnes dans la stratégie de vaccination, l'OMS a aussi insisté sur le fait que la crise sanitaire (...)

Lire la suite sur Topsante.com

DIRECT Covid-19 en France ce 17 juillet : chiffres, annonces
Les dépistages de cancer du sein ont chuté en 2020
Carte des pollens juillet 2021 : les spores de moisissures ont remplacé les graminées
3e dose de vaccin contre le Covid-19 : seulement pour les plus vulnérables
Variant Delta : symptômes, efficacité vaccinale, progression en France

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles