Publicité

Maladie d’Alzheimer : notre consommation de fructose pourrait être à l’origine de son apparition

Un ancien instinct humain de recherche de nourriture, alimenté par la production de fructose dans le cerveau, pourrait détenir de précieux indices sur l’apparition de la maladie d’Alzheimer. C’est du moins ce qu’assurent des chercheurs de l’University of Colorado Anschutz Medical Campus (États-Unis), dans une étude publiée en ligne récemment et parue dans The American Journal of Clinical Nutrition (Source 1).

En clair, la maladie d’Alzheimer serait une conséquence néfaste d’une voie de survie évolutive, utilisée par nos lointains ancêtres en période de pénurie alimentaire.

Le fructose pour stimuler la recherche de nourriture

Lorsqu’ils étaient sur le point de mourir de faim, les premiers humains avaient une réaction de survie qui les incitait à chercher de la nourriture, expliquent les chercheurs dans un communiqué (Source 2). Mais celle-ci nécessite concentration, impulsivité, déterminisme ou encore prise de risque. Autant de paramètres que le métabolisme du fructose aurait permis de mettre en place, en inhibant d’autres facteurs, tels que les souvenirs ou la notion du temps.

Qu’il soit consommé via des aliments ou produit dans le corps, le fructose aurait ainsi été essentiel à la survie humaine. Ce sucre réduirait le flux sanguin vers le cortex cérébral impliqué dans la maîtrise de soi, ainsi que vers l’hippocampe et le thalamus. De quoi permettre un flux sanguin plus important autour du cortex visuel, associé à la récompense...

Lire la suite